André Boily
Agence QMI

Apple veut des applications tournant à la fois sur iOS et sur macOS

Apple veut des applications tournant à la fois sur iOS et sur macOS

Une page de la boutique Mac App Store, d'Apple

André Boily

Dès l'an prochain, il y aura un vaste processus d'uniformisation des applications chez Apple où il n'y aura non plus deux, mais une seule boutique supportant des applications uniques conçues pour tous les appareils qu'ils soient mobiles ou ordinateurs.

C'est une vaste restructuration des applications qui s'en vient chez Apple. Non seulement les applications écrites pour les plateformes iOS et macOS seront réunies sur une seule et même boutique, celles-ci seront dorénavant conçues pour fonctionner aussi bien sur les appareils mobiles iOS que sur les ordinateurs macOS.

Jusqu'à maintenant, les développeurs ou éditeurs d'applications devaient pour offrir leurs produits sur les deux plateformes compiler leurs produits deux fois; une application pour les produits mobiles iOS et une autre pour les ordinateurs macOS.

Qui plus est, si la qualité et le nombre des applications sont très bons sur la boutique mobile App Store, celles du Mac App Store sont parfois ou souvent négligées et moins nombreuses.

Pour remédier à cette situation, Apple veut que les développeurs de logiciels puissent concevoir une seule application qui fonctionne aussi bien avec un écran tactile qu'avec une souris ou un pavé tactile. En d'autres mots, cette application tournera aussi bien sur un iPhone ou un iPad que sur une machine Mac, selon ce que rapporte l'agence Bloomberg qui cite des personnes au courant des intentions du géant de Cupertino.

Fusionner un grille-pain avec un réfrigérateur

Apple caresse depuis un certain temps le rêve d'unifier les systèmes iOS et macOS afin de les faire progresser ensemble plutôt qu'au détriment de l'un envers l'autre. Une fois que cela sera réalisé, ce sera une véritable révolution de l'écosystème logiciel d'Apple depuis l'arrivée de la plateforme iOS.

Microsoft et Google ont de leur côté opéré cette uniformité logicielle. La première avait, jusqu'à l'abandon des téléphones intelligents Windows Mobile, une plateforme unifiée appelée Universal Windows. Chez la seconde, la plupart des applications mobiles tournent aussi bien sur les ordinateurs Chrome OS que sur Android.

Cela dit, chez Apple, rien n'est coulé dans le béton. Cette fusion des applications pourrait ne pas voir le jour si le résultat se transforme en un compromis bâtard. Le PDG Tim Cook a déjà dit que si on peut «fusionner un grille-pain avec un réfrigérateur, il n'est pas assuré que le résultat plaira aux utilisateurs».



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos