André Boily
Canoë

Votre iPhone est débridé? Vous l'avez rendu vulnérable

Votre iPhone est débridé? Vous l'avez rendu vulnérable

Photo AFP

André Boily

Quand la firme d'espionnage Hacking Team s'est faite détroussée de 400 gigaoctets de documents internes compromettants sur ses activités, ces derniers ont révélé des failles importantes dans les téléphones iPhone qui ont subi un débridage par leur propriétaire.

Débrider son iPhone le rendrait vulnérable aux intrusions.

La firme d'espionnage Hacking Team en Italie s'est fait prendre, le moins qu'on puisse dire, les «culottes baissées».

Imaginez une société privée, qui vend ses services aux plus offrants - généralement des gouvernements -, développe des procédés informatiques pour infiltrer et dérober à l'aide de logiciels espions et autres chevaux de Troie les ordinateurs de sociétés ou de gouvernements amis comme ennemis.

Et bien Hacking Team s'est fait littéralement détrousser de 400 Go de documents par un petit groupe de pirates qui les a mis en ligne. On y a appris beaucoup de choses, dont que les iPhone débridés par leur propriétaire les rendaient vulnérables aux intrusions.

Hacking Team dispose de moyens pour percer tout type de systèmes d'exploitation; Windows, Mac OS, Linux et les systèmes mobiles comme iOS, Android, Symbian et même BlackBerry.

Si l'espionnage de haute voltige ne concerne véritablement que les services de renseignements des gouvernements, il est intéressant de constater que les utilisateurs d'iPhone - c'est-à-dire vous et moi - deviennent potentiellement des cibles quand les appareils tournant sous iOS sont débridés (jailbreakés) par leurs utilisateurs.

À quoi sert de débrider son iPhone?

Le débridage permet de passer outre les verrouillages imposés par Apple pour ses téléphones iPhone. Ainsi, il devient possible d'installer des extensions non approuvées et accéder à toutes les fonctions du système.

À chaque mise à jour du système iOS (iOS 8.1, 8.2, 8.3), Apple colmate les brèches découvertes, mais les spécialistes du débridage trouvent toujours un moyen de contourner les parades.

En soi, débrider son appareil mobile n'est pas illégal, mais la manœuvre lui fait perdre sa garantie, auquel cas le propriétaire doit auparavant remettre en état son iPhone pour le faire réparer.

Oups, débrider ouvre des «portes» du iPhone

Dans le grand déballage de documents de Hacking Team, on apprend que les iPhone et iPad modifiés par débridage (tous deux roulent le même système iOS) devenaient vulnérables aux intrusions par ceux qui employaient les outils d'Hacking Team.

Pour environ 72 000 $, Hacking Team vendait au client un module de surveillance (snooping module) capable d'infiltrer les iPhone. Seul préalable, les appareils iOS devaient être débridés.

Note aux petits malins du bidouillage, votre iPhone «maison» a peut-être les portes grandes ouvertes, quel bel accueil pour les intrus!

Apple a depuis peu un argument de poids pour décourager la pratique du débridage. La société fait d'ailleurs tout en son possible pour empêcher les développeurs d'applications de sortir des limites permises d'iOS afin de protéger l'intégrité de son système mobile.

Plus encore, un iPhone débridé et infecté permet non seulement d'accéder à son contenu, mais de pénétrer les informations contenues dans l'ordinateur qui sert à sa synchronisation.

Avec tous les fichiers et applications «illégitimes» qui circulent librement sur les réseaux louches, l'idée de les croire tous «sains» et sans danger n'est que pur délire.

Pour terminer, les activités d'Hacking Team ciblent essentiellement les appareils de quelques individus en raison de leurs activités politiques, par exemple, les chances que vous soyez visé sont pratiquement nulles. Mais la leçon à retenir ici demeure que les protections qu'impose Apple à ses produits sont justifiées.

Quant à la pratique du débridage, elle vient de perdre des points.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos