David Lamarre
Canoë

Notre test des liseuses Kobo Aura et Kobo Aura One

David Lamarre

La nouvelle liseuse Kobo Aura One se veut le nec plus ultra de la gamme Kobo. À 249,99 $, elle est plus de deux fois plus dispendieuse que la Kobo Aura (109,99 $). En vaut-elle la peine?

Dès le déballage, on remarque la minceur et la légèreté des deux appareils. Pour ceux qui préfèrent avoir quelque chose de plus massif en main, il est toujours possible de se procurer une couverture protectrice. L'accessoire officiel de Kobo se détaille à 49,99 $ pour la Kobo Aura One et entre 30 et 35 $ pour la Kobo Aura.

La Kobo Aura One compte sur un plus gros écran - 7 ,8 pouces contre 6 pouces - et une plus grosse mémoire: 8 Go (environ 6000 livres) contre 4 Go (environ 3000 livres).

La durée de la batterie est plus qu'acceptable pour ce type d'appareil. Le fabriquant l'évalue à un mois pour la Kobo Aura One et à deux mois pour la Kobo Aura. Selon mon utilisation lors de ce test de produit, cette mesure m'apparaît adéquate.

Fonctions utiles

En plus de ces caractéristiques non négligeables, deux fonctions élèvent la Kobo Aura One au-dessus des liseuses d'entrée de gamme. Premièrement, elle est complètement imperméable. Elle peut demeurer sous deux mètres d'eau pendant 60 minutes. C'est amplement suffisant pour prendre un bain en lisant son ouvrage préféré.

Deuxièmement, la Kobo Aura One ajuste automatiquement la luminosité et la couleur de son écran pour aider à la lecture. À ce niveau, l'étendue de ses capacités est exceptionnelle. On peut facilement lire au grand soleil à l'extérieur et dans l'obscurité complète à l'intérieur. D'ailleurs, pour ne pas se fatiguer les yeux, l'écran prend une teinte orangée lorsqu'on l'utilise au crépuscule. Si cette couleur chaude surprend lors des premières utilisations, on s'habitue à l'usage. Il est possible de désactiver cette fonction.

La Kobo Aura mise aussi sur un rétroéclairage efficace, sans toutefois offrir la réduction de lumière bleue.

Boutique en ligne

Les deux liseuses emploient le même système logiciel pour accéder aux livres téléchargés et permettre la connexion à la boutique Kobo. Grâce à un écran tactile, la navigation se fait facilement. C'est particulièrement efficace pour se procurer des titres suggérés par Kobo en fonction des lectures précédentes de l'utilisateur.

En raison de la piètre vitesse de rafraîchissement des écrans à encre liquide - un problème commun à toutes les liseuses -, il faut s'armer de patience lorsqu'on utilise le clavier virtuel pour effectuer des recherches ou lorsqu'on parcourt les différentes sections de la boutique. Du coup, le plus simple demeure de magasiner ses bouquins sur kobo.com via un ordinateur ou depuis l'application Kobo via un appareil mobile. Il suffit ensuite d'une connexion internet active pour synchroniser les ouvrages sur tous ses appareils.

Il est important de noter que la librairie en ligne Kobo propose des titres différents de la librairie Kindle d'Amazon. Par exemple, les livres de Marie Laberge s'y trouvent alors qu'ils sont absents du catalogue Amazon.

Il est théoriquement possible de lire un ouvrage encodé pour Kindle sur une liseuse Kobo, et vice-versa. En pratique, c'est plutôt compliqué et, disons-le, légalement ambigu. Or, l'intérêt d'une liseuse est au contraire de faciliter l'acquisition et la lecture de nouveaux bouquins. Gardez en tête que lorsque vous choisissez entre Kobo et Kindle, vous n'optez pas qu'entre deux appareils, vous optez aussi entre deux catalogues.

Bibliothèque

Il est aussi possible d'emprunter des livres de la bibliothèque directement depuis la liseuse. J'ai tenté l'expérience avec ma carte de la Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) et l'accès au service est rapide et facile. Par contre, les copies numériques sont soumises, au même titre que les exemplaires physiques, aux aléas de l'offre et de la demande. La plupart des titres que j'ai essayé de réserver ne se trouvaient malheureusement plus sur les rayons virtuels. D'ailleurs, une section «Trop populaire pour être réservé» a été ajoutée à la navigation du catalogue de la BAnQ.

En somme

Avec son grand écran, sa vaste mémoire, son imperméabilité et son rétroéclairage qui s'ajuste automatiquement, la Kobo Aura One est indéniablement une excellente liseuse. Toutefois, les caractéristiques qui font que son prix est plus élevé demeurent loin d'être essentielles. Qui a besoin de lire 6000 ouvrages sous l'eau ou dans le noir?

Blague à part, si le catalogue Kobo vous plaît, vous serez bien servis autant par la Kobo Aura One que la Kobo Aura. À moins d'être particulièrement sensible à la lumière produite par les écrans et/ou adepte de baignade, optez pour le plus petit des deux modèles. Pensez à tous les livres que vous pourrez vous offrir avec les 140 $ économisés!

Fait à noter: pour ceux qui voulaient offrir (ou s'offrir) une Kobo Aura One pour Noël, cette liseuse est en rupture de stock en ce moment. De nouveaux exemplaires de cette seront disponibles en janvier.



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos