André Boily
Agence QMI

Ailleurs dans le monde, les vélos électriques remplacent les transports en commun

Ailleurs dans le monde, les vélos électriques remplacent les transports en commun

Deux types de vélos électriques de l'entreprise TaiLG/NWOW

André Boily

Les entreprises technos dont plusieurs milliardaires se disputent âprement les parts de marché pour arrimer leur flotte de vélos à leurs services de taxis et d'autopartage.

Pendant que la ville de Montréal fait l'essai de 20 nouveaux vélos électriques Bixi, ailleurs dans le monde des millions d'électrocyclistes circulent chaque jour dans les grandes capitales, si bien que des entreprises se lancent en bourse pour desservir l'énorme clientèle d'urbains déçus des transports en commun jugés déficients et mal entretenus.

Quelques faits et chiffres tirés du magazine en ligne Quartz :

  • 2 milliards $US : la valeur actuelle de la jeune entreprise de scooters électriques Bird qui engrange des centaines de millions en capital de risque;
  • 37 millions d'unités : les ventes de bicyclettes électriques en Chine en 2015;
  • 200 millions d'unités : le total de vélos électriques en Chine en 2017;
  • 2 millions d'unités : les ventes en Europe en 2015;
  • 100 millions $US : la valeur des ventes aux É.-U. sur 12 mois (fin mai);
  • 0,1 % : la consommation d'un vélo électrique par rapport à celle d'une petite voiture électrique;
  • 1895 : année du tout premier vélo électrique.

Types de vélos électriques

Si le vélo électrique a été inventé à la fin du 19e siècle, il n'a véritablement pris son envol qu'avec l'introduction des batteries compactes et de l'environnement connecté que permettent les applications des téléphones intelligents pour les entreprises de partage de vélos.

On distingue deux types de vélos électriques : à assistance électrique - comme les Bixi à Montréal où il faut pédaler pour obtenir l'assistance d'appoint - très courants en Europe et au Japon que l'on surnomme Pedelec (vitesse maxi 32 km/h) et ceux de type motocyclette ou scooter actionnés par un accélérateur sans aucun pédalage supplémentaire - ce sont les plus populaires en Chine et aux États-Unis. Enfin, une troisième catégorie, plus rare, les Speed Pedelec autorisent une vitesse jusqu'à 45 km/h.

Autre caractéristique, les vélos « Pedelec » à assistance électrique sont très sophistiqués technologiquement. La gestion électronique du vélo doit mesurer en temps réel la puissance transmise par la personne et ajuster la puissance d'appoint électrique à fournir à la roue.

Haute technologie et connectés

Dans les pays comme les États-Unis mal desservis par les transports en commun et où on peut rouler à l'année, les startups et les sociétés de capital de risque investissent ensemble massivement pour prendre une part de l'infrastructure du transport urbain. Le client d'Uber ou de Lyft est souvent le même que celui qui emprunte un vélo comme ceux de Bixi.

La jeune entreprise Jump a été achetée par Uber en avril dernier; une autre, Motivate par Lyft. Et il y a Lime, également partenaire d'Uber qui fait son chemin dans les villes américaines. Le coût d'achat d'un vélo électrique reste assez dissuasif, près de 2000 $US, tandis qu'en emprunter un sur le réseau Lime ne coûte qu'un dollar pour son déverrouillage, puis un autre pour chaque 10 minutes.

Responsables d'incendies

En Chine, à cause de la piètre qualité de certaines composantes électriques, du mauvais entretien et de modifications illégales apportées aux vélos par les propriétaires eux-mêmes, on dénombre plusieurs décès et des habitations brûlées parce que des vélos ont pris feu pendant leur recharge la nuit

À voir !

Parlant d'agilité, voyez l'intrépide et fort habile Chris Northover sur un vélo trial électrique de marque Oset réaliser des prouesses dans, sur et en dessous de l'ancien consulat russe à Londres. Pendant les 15 min du vidéo, l'action ne manque pas jusqu'à la fin !



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos