André Boily
Agence QMI

Windows 10, trois années déjà, dont cinq mises à jour majeures

Windows 10, trois années déjà, dont cinq mises à jour majeures

La fonction Timeline de Windows 10, dernière version

André Boily

Avec Windows 10, la stratégie de Microsoft diffère nettement de celles du passé ou d'Apple. Plutôt qu'une nouvelle version majeure aux trois ans, Microsoft a préféré déployer cinq mises à jour dans ce même intervalle de temps, faisant de Windows 10 un système évolutif.

Si Apple fête aujourd'hui (10 juillet) les dix ans de sa boutique d'applications App Store, le géant Microsoft, lui, souligne les trois ans de son système d'exploitation Windows 10, lequel marque un revirement majeur dans sa stratégie logicielle.

En effet, terminés les nouveaux systèmes tous les trois ans. Après les Windows XP, Vista, 7 et 8 des dernières années, Windows 10 publié en juillet 2015 demeurera bien en selle pour quelques années encore. Son rythme d'adoption atteint quelque 200 millions de nouveaux utilisateurs chaque année. Vers 2020, Windows 10 aura franchi la barre du milliard, selon les calculs du site Zdnet, qui ajoute que le marché « Windows » compte encore 40% d'utilisateurs Windows 7 qui ne seront plus supportés par Microsoft dans 18 mois.

Approche Fluent Design de Microsoft

Windows 10 se veut une plateforme logicielle évolutive basée sur l'idée de service (Windows as a service), laquelle a subi cinq mises à jour majeures depuis son lancement public. De sorte que la version actuelle (si vous avez fait vos mises à jour) diffère passablement de la toute première. Et cela a été en partie rendu possible grâce aux commentaires des utilisateurs livrés au fur et à mesure des nouvelles fonctions. Par exemple, la transition de l'ancien Panneau de contrôle vers la nouvelle application Paramètres s'est révélée assez saisissante, grâce notamment aux modifications graphiques de l'approche Fluent Design de Microsoft.

Mises à jour régulières... mais lourdes

Pour éviter de déstabiliser ses utilisateurs par des mises à jour majeures trop fréquentes, Microsoft se limite à deux mises à jour de fonctionnalités par an, généralement en avril et en octobre, et à deux mises à jour cumulatives le deuxième mardi de chaque mois.

Parlant de mises à jour, les utilisateurs peuvent enfin planifier leurs installations au moment voulu, et non choisies par leur système, dont les lancements inattendus en ennuyaient plusieurs. Reste que ces processus demeurent lourds en téléchargements, surtout pour ceux qui détiennent des comptes Internet légers.

Mieux gérées et groupées, les Notifications ne sont plus intrusives. Win10 s'est aussi enrichi de l'interface vocale intelligente Cortana et de la gestion de téléphone intelligent maintenant plus aisée. Et plus récemment, la nouvelle fonction Timeline introduite dernièrement modifie positivement le très pratique et ancien raccourci des touches Windows et tabulation.

Et la vie privée ?

Windows 10 comme service, et sans frais, est un véritable gruyère en matière de confidentialité. Si on ne fait pas attention aux partages de données introduits ici et là dans le système, Win10 peut se montrer très bavard sur vos données.

Les choses se sont beaucoup améliorées cette année. La confidentialité du système a dû suivre le nouveau règlement européen de protection des données (RGPD). Microsoft a à cet effet introduit avec la version 1803 de ce printemps un nouvel utilitaire, le Windows Diagnostic Data Viewer, lequel permet à l'administrateur du système d'inspecter les données de télémétrie emmagasinées par Win10 et envoyées aux serveurs de Microsoft. Un bouton Suppression est inclus pour effacer ces données servant à l'amélioration du produit.

Enfin, pour la sécurité, l'intégration de Windows Defender à même le système d'exploitation nous évite de recourir à un produit d'un éditeur tiers.



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos