André Boily
Agence QMI

L'appareil Echo écoute-t-il tout ce qu'on dit?

L'appareil Echo écoute-t-il tout ce qu'on dit?

Le haut-parleur intelligent Echo Dot, d'Amazon

André Boily

Amazon a confirmé qu'un de ses appareils Echo a fait de l'écoute pour ensuite partager sans permission le contenu audio avec une personne inscrite dans le bottin du propriétaire.

Belle tuile qui s'abat sur Amazon aujourd'hui ! Le groupe de Jeff Bezos a confirmé les allégations d'un propriétaire de haut-parleur intelligent Echo du gérant Amazon qui rapporte rien de moins que de l'écoute électronique a eu lieu à son insu.

Il s'agit ici d'un appareil Echo d'un propriétaire en Oregon qui a écouté ses conversations pour ensuite les envoyer à une personne inscrite sur sa liste de contacts. Bref, depuis que cela s'est su, la phrase qui circule partout est : «débranchez votre Alexa dès maintenant». Alexa étant le système d'exploitation qui équipe tous les haut-parleurs et assistants intelligents du groupe Amazon. Par ailleurs, sur les marchés boursiers aujourd'hui, l'action du groupe n'a pas bronché.

En détail, il s'agit ici d'un collègue de travail à Seattle qui a reçu les enregistrements audio par l'entremise de l'appareil Echo propriété d'un couple avec qui il est ami. Après la découverte, la nouvelle a été aussitôt diffusée par les animateurs du poste de radio Kiro-7 CBS de la même ville.

Dès lors, ses quatre appareils Echo ont été débranchés.

Les propriétaires ont évidemment appelé le service à la clientèle d'Amazon dont les ingénieurs informaticiens ont confirmé leurs dires après avoir inspecté les registres de l'appareil Echo. Les excuses ont suivi avec la promesse de remédier à la situation.

Les responsables d'Amazon ont ensuite parlé avec les gens du poste Kiro pour dire que cet enregistrement audio retransmis à un tiers constitue un événement extrêmement rare.

Cette histoire soulève bien des questions comme «est-ce que les appareils gérés par Alexa contiennent ou non des codes de retransmission programmés pour envoyer du contenu audio à des tiers. Si c'est le cas, Amazon se retrouvera sur des charbons ardents.

S'il y a bien une commande vocale demandant Alexa d'écouter, il semble par contre n'y en avoir aucune pour lui ordonner de couper le micro.



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos