Agence QMI
Agence QMI

Des mesures d'urgence pour encadrer l'utilisation des drones

Des mesures d'urgence pour encadrer l'utilisation des drones

Photo courtoisie

Agence QMI

OTTAWA | Les amateurs de drones récréatifs doivent à partir de maintenant respecter une altitude maximale de 90 mètres en plus de ne pas faire voler leurs appareils la nuit.

Alors que le nombre d'incidents impliquant des drones utilisés à des fins récréatives a plus que triplé depuis 2014, le gouvernement fédéral a annoncé, jeudi, des mesures d'urgence immédiates pour limiter leur utilisation dans le ciel canadien.

«Je ne prends vraiment pas à la légère le fait que l'utilisation des drones représente un risque accru pour la sécurité aérienne et les personnes au sol. C'est pourquoi je vois à ce que cette mesure entre en vigueur dès maintenant», a déclaré le ministre des Transports Marc Garneau.

L'utilisation de drones récréatifs de plus de 250 g, mais qui n'excèdent pas 35 kg, est aussi dorénavant interdite à moins de 75 mètres de bâtiments, véhicules ou personnes et dans un rayon de 9 kilomètres d'un aéroport.

Les contrevenants s'exposent à des amendes pouvant aller jusqu'à 3 000 $.

Les nouvelles règles ne s'appliquent pas aux personnes qui se servent de drones à des fins commerciales, universitaires ou de recherche.

Ottawa compte déposer un projet de règlement complet pour encadrer l'utilisation des drones à des fins récréatives cet été, en vue d'une entrée en vigueur à l'automne.



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos