Gentside Découverte

Une main robotique ultrasophistiquée d'un réalisme incroyable

Une main robotique ultrasophistiquée d'un réalisme incroyable

Une main robotique ultraréaliste. Capture d'écran Gentside

La robotique n'a pas fini de nous étonner. Alors que plusieurs équipes travaillent à travers le monde pour concevoir des prothèses toujours plus perfectionnées, deux chercheurs américains viennent de dévoiler leur nouvelle création. Et celle-ci est assez incroyable. Il s'agit d'une main robotique biomimétique au réalisme bluffant.

L'objectif des chercheurs de l'Université de Seattle, Zhe Xu et Emanuel Todorov, était de développer un modèle capable d'avoir une dextérité très évoluée. En effet, de grandes avancées ont été faites dans le domaine des prothèses de main robotiques, mais la plupart du temps, elles nécessitent de faire des compromis, entre réalisme et habilité. 

Un prototype imprimé en 3D

Lorsque les mains ressemblent à de vrais membres humains, elles perdent souvent en dextérité. À l'inverse, plus elles sont habiles, moins elles ressemblent à une main à proprement parler. Les scientifiques américains eux, ont voulu réussir le pari d'allier les deux options.

Pour cela, ils ont scanné en détail une main humaine. Puis ils ont imprimé à partir des images obtenues, une structure osseuse artificielle en 3D. Celle-ci sert de base à la main robotique. Toujours en s'inspirant de la main humaine, ils ont enfin recréé minutieusement les articulations à partir de plastique spéciale et de caoutchouc.

L'ensemble est activé par 10 moteurs placés juste en dessous de la main. Tous les os et les articulations ne sont pas fixes et peuvent donc se déplacer avec une étonnante facilité et dextérité. «Le design de notre main robotique préserve de façon unique les informations biomécaniques de la main humaine au niveau anatomique», explique Zhe Xu au site Spectrum.ieee.

Un robot aux capacités étonnantes

Pour démontrer les capacités de leur invention, Zhe Xu et son collègue ont publié une vidéo où l'on peut observer le prototype en pleine action. Relié à un gant connecté porté par le chercheur, la main plie ses doigts un à un et s'articule sans aucune difficulté. Elle imite même à la perfection la main de Zhe Xu. 

Mieux encore, le membre robotique parvient à saisir divers objets, de la balle à un CD en passant par un stylo ou des clés. «Le contrôle des mains prosthétiques repose essentiellement sur le cerveau humain. Les mêmes technologies neuroprosthétiques pourraient donc être plus efficaces si le design de la prothèse pouvait être plus similaire à sa contrepartie biologique», indique Xu. Mais les scientifiques n'entendent pas s'arrêter là.

Ils pensent que leur prototype pourrait servir dans la recherche sur la régénération d'organe humain. Selon eux, il serait même possible de créer une sorte de modèle «hybride», en mélangeant leur technologie avec des cellules cultivées en laboratoire. De quoi ouvrir de nouvelles perspectives pour venir en aide aux patient ayant perdu l'usage de leur membre.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos