Rob Lever
AFP

Le corps du sportif s'analyse en détail au CES

Le corps du sportif s'analyse en détail au CES

Photo Fotolia

Rob Lever

LAS VEGAS - Dépassant les moniteurs d'activité classiques qui comptent les pas et les calories brûlées, de nouvelles technologies poussent l'analyse jusqu'au coeur ou aux muscles pour optimiser les performances des athlètes professionnels comme amateurs.

L'entreprise en démarrage allemande HS Innovation présente ainsi au salon high-tech CES de Las Vegas un système connecté avec des capteurs sur des chaussures de ski qui communiquent avec des lunettes pour aider les skieurs à corriger leur position afin d'avoir une meilleure descente.

Un algorithme «analyse votre course pour voir comment vous pouvez faire mieux», explique le fondateur Hermann Schindler, qui dit que le système sera lancé cette année en Europe. «C'est quelque chose qui peut aider tous les skieurs, y compris les professionnels».

Si vous préférez le baseball, le système de capture de mouvement de Zepp Labs vise à améliorer la frappe du batteur. Cette entreprise californienne travaille avec plusieurs équipes professionnelles, précise Bill Lucarelli, le directeur marketing. «Ces équipes font beaucoup d'analyse de données, mais elles n'ont pas grand chose sur le batteur à moins de le mettre en environnement contrôlé». Ce qui n'est plus nécessaire avec ce système, qui s'intègre à l'intérieur de la batte.

Les capteurs et l'application de coaching de Zepp sont aussi utilisés pour le golf et le tennis.

Qualité musculaire

La balance connectée de Qardio, basé à San Francisco, fait partie de plusieurs produits qui ne se contentent pas de mesurer le poids, mais analysent la composition du corps en termes de muscles, graisse et os, en utilisant des impulsions électriques envoyées par les pieds.

Et ça ne s'arrête pas là: Qardio a aussi une application de coaching «qui utilise des algorithmes pour vous aider à atteindre vos objectifs de fitness», indique la directrice marketing, Alison Luby.

Selon elle, c'est important d'avoir un tableau détaillé, allant au delà du répandu indice de masse corporelle (IMC) basé sur un ratio entre le poids et la taille, qui "peut être délicat car le muscle pèse plus lourd que la graisse. Donc les personnes très musclées peuvent être plus lourdes» que la moyenne.

La startup Skulpt va encore plus loin en analysant les muscles individuellement. Son appareil, qui se connecte à un téléphone, s'applique sur le muscle et note «la qualité musculaire» ainsi que la composition graisseuse, avec un système appelé myographie par impédance électrique.

«Cela permet aux gens de suivre leurs progrès sur la durée, et de développer des entraînements personnalisés», en «repérant les accumulations de graisse», commente George Dorsey, un entraîneur personnel qui travaille avec Skulpt et faisant la démonstration de l'appareil à Las Vegas.

Le système est basé sur des technologies utilisées pour monitorer des personnes atteintes de la maladie neurodégénérative dite de Lou Gehrig (ou sclérose latérale amyotrophique).

Le fabricant canadien de T-shirts à capteurs intégrés Hexoskin ajoute la prise en compte de la respiration, qu'il affirme être le seul à surveiller parmi les équipements de fitness, et qui «est un complément aux données sur le rythme cardiaque», selon son patron, Pierre-Alexandre Fournier.

Hexoskin fait également des accessoires vestimentaires connectés (wearables) pour la NASA et des entreprises militaires et industrielles.

Les lunettes intelligentes sont un autre créneau important, car elles fournissent des données en temps réel aux sportifs. La startup américaine Kopin a ainsi dévoilé au CES des lunettes de cyclistes qui surveillent le rythme cardiaque, la vitesse, la cadence, la distance ou la durée de l'effort.

À côté des jeunes entreprises, même des équipementiers sportifs connus s'y mettent.

Le géant des puces informatiques Intel a annoncé au CES un partenariat stratégique avec l'équipementier sportif New Balance pour développer des wearables qui aident les athlètes à améliorer leurs performances.

Un autre équipementier sportif, Under Armour, a dévoilé de son côté mardi une série de trois appareils connectés baptisée «UA Healthbox», réunissant un bracelet d'entraînement à porter toute la journée pour surveiller son activité, ses entraînements et son sommeil, un moniteur cardiaque qui peut mesurer l'intensité des exercices, et une balance intelligente qui évalue le pourcentage de graisse corporelle.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos