AFP

Amazon veut tester ses drones de livraison aux É-U

Amazon veut tester ses drones de livraison aux É-U

Photo AFP

WASHINGTON - Amazon a déposé une demande auprès des autorités américaines pour pouvoir procéder à des vols d'essais de drones aux États-Unis, confirmant ainsi son projet de livraison par drones en 30 minutes.

Dans une lettre à l'administration fédérale de l'Aviation (FAA), rendue publique cette semaine, Amazon explique qu'en raison des restrictions sur l'utilisation de drones dans l'espace aérien américain, il n'avait pour l'instant opéré des vols d'essais qu'en intérieur et dans d'autres pays.

«Bien sûr, Amazon préfèrerait que le coeur de cet important projet de recherche et développement, ainsi que les emplois et les investissements, se concentrent aux États-Unis, via des travaux de recherche et développement en extérieur près de Seattle», écrit la compagnie.

Amazon plaide pour une exemption des règlementations de la FAA «dans l'intérêt du public», et comme «une étape nécessaire» pour la création du service Amazon Prime Air, annoncé en décembre par le PDG Jeff Bezos.

Le patron d'Amazon avait alors dit que le service serait lancé en 2015, à condition que la FAA l'autorise.

«Nous avons fait des progrès dans le développement de véhicules aériens hautement automatisés pour Prime Air», capables de voler à plus de 80 km/h en emportant jusqu'à 2,2 kg de marchandises, précise la lettre d'Amazon.

Amazon a l'intention de procéder aux vols d'essais sur ses terrains, près de Seattle dans l'État de Washington, dans le nord-ouest du pays, ainsi que sur des sites approuvés par la FAA.

«Un jour, il sera aussi normal de voir Amazon Prime Air que des camionnettes de la poste sur les routes», promet Amazon.



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos