Les appareils domestiques seraient sans danger pour la santé

Champs électromagnétiques - Les appareils domestiques seraient sans danger pour la santé

Photo SeanPavonePhoto - Fotolia.com


Denise Proulx

MONTRÉAL - Les champs électromagnétiques radiofréquences qui sont émises par les appareils domestiques ne menacent pas la santé de la population, selon une étude de Protégez-Vous et de l'École Polytechnique Montréal.

Aussi sur Canoe.ca:

Hypersensibilité aux ondes électromagnétiques: la science n'a pas d'explications

L'étude impliquant la prise de mesures de densité de puissance de rayonnement électromagnétique radiofréquence effectuées a été réalisée au cours de l'été dernier, dans 23 demeures et 34 lieux publics du Québec.

Dans tous les cas des appareils domestiques testés, les intensités mesurées se situent bien en deçà des normes canadiennes, jugées comparables aux autres normes de santé publique au niveau international. Seuls les pays comme la Grèce, l'Italie et la Russie ont adopté des normes plus sévères.

Les tests, réalisés par une brigade étudiante de Polytechnique, ont indiqué que la mesure ambiante la plus élevée recueillie dans les domiciles est de 0,001 W/m2, ce qui est 2000 fois plus faible que la norme canadienne.

Selon l'étude, les fours à micro-ondes sont les appareils qui émettent le plus de radiofréquences dans les domiciles. Il est donc recommandé de bien comparer les puissances en watt spécifiées par le fabricant avant de faire un achat.

Ce sont les habitants des villes qui sont les plus exposés aux ondes radiofréquences, dont ceux qui vivent dans les appartements et les condominiums. Le rayonnement des champs augmente en montant sur les étages, mais diminue dans les sous-sols.

Dans les 34 lieux publics visités un peu partout au Québec, le sommet du Mont Royal est celui qui recueille la mesure la plus élevée. Cette puissance des champs électromagnétiques se retrouve principalement à 25 mètres de la base de l'antenne radio FM.

Des mesures ont aussi été effectuées sur les compteurs intelligents de nouvelle génération que veut installer Hydro-Québec. L'étude de Protégez-vous indique qu'à environ un mètre de distance de l'appareil, la densité de puissance moyenne mesurée est de 0,00005 W/m2, soit 130 000 fois plus faible que la norme canadienne.

Par ailleurs, Protégez-vous met en garde les consommateurs contre les appareils conçus pour se protéger des ondes radiofréquences.

«Ces puces et étuis pour cellulaire ou les clés USB font des promesses qui se rapprochent d'une pensée ésotérique, pour ne pas parler d'arnaque, a déclaré Clémence Lamarche, chargée de projets sénior à Protégez-vous. C'est difficile de se prononcer sur leur valeur réelle.»


Vidéos

Photos