RelaxNews

iPhone 7: performance à la hausse, marge bénéficiaire à la baisse

La décomposition de l'iPhone 7 de dernière génération et du coûts de ses matériaux montrent que le prix élevé du téléphone peut se justifier.

Selon la fameuse décomposition électronique que l'entreprise américaine IHS Markit réalise à chaque fois que sort un objet numérique à succès, le coût du dernier iPhone, s'il était établi uniquement sur la base de la valeur de ses matériaux et du travail nécessaire à sa fabrication, serait de 224,80 $.

Cela représente 424,20$ de moins que le prix de vente du modèle disposant de 32Go. Mais, comme le souligne IHS, il s'agit de la plus faible marge de bénéfices réalisée sur un iPhone depuis longtemps.

«La nomenclature des matériaux de l'iPhone 7 s'apparente davantage aux décompositions des derniers téléphones de Samsung, principal concurrent d'Apple : les coûts sont plus élevés que pour les précédents modèles d'iPhone», explique Andrew Rassweiler, directeur du benchmarking des coûts chez IHS Markit. «Apple dégage une marge plus confortable que Samsung, mais les matériaux coûtent plus cher que par le passé».

La décomposition montre par ailleurs que de nombreuses composantes du téléphone ont été améliorées de façon à être plus efficaces et à être sollicitées de façon plus intense. À l'exception évidente de la prise casque, qui a disparu.

Le démontage de l'appareil montre que l'espace libéré par cette omission permet la présence d'une batterie plus puissante (1960mAhr contre 1715mAh sur l'iPhone 6S), d'un microphone étanche et d'un moteur haptique qui donne à la touche «home» fixe l'impression de fonctionner comme un bouton poussoir ordinaire.

Mais si Apple retient cette configuration et continue à utiliser une construction monocoque en aluminium, qui limite la position des antennes (les premiers iPhones disposaient d'un dos en verre pour améliorer la qualité des appels et de la réception internet), alors le fabricant aura des difficultés à introduire des fonctionnalités telles que le chargement sans fil sur ses futurs modèles. «Cette limite de design pourrait obliger Apple à revenir à l'usage du verre», explique Wayne Lam, analyste principal en systèmes électroniques de smartphone chez IHS Markit.

Le rapport note aussi que la déclinaison noire du téléphone est très coûteuse, ce qui explique pourquoi les stocks sont limités. «C'est une étape de fabrication chronophage à faible rendement, qui ajoute un coût et une valeur considérable, ce qui augmente son prix de vente», explique Lam.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos