André Boily
Canoë

Les Mac ciblés par les pirates en 2016, selon Symantec

Les Mac ciblés par les pirates en 2016, selon Symantec

Photo AFP

André Boily

Un document émanant de Symantec indique que les systèmes Mac OS d'Apple seraient ciblés plus souvent par les pirates cette année. Faut-il blinder son système avec un antivirus?

Selon un rapport de la société américaine Symantec, spécialisée dans les services et produits de sécurité informatiques, les pirates vont en 2016 développer davantage de logiciels malveillants pour infiltrer les systèmes OS X et mobiles iOS d'Apple.

D'après l'Américaine, la popularité grandissante des appareils mobiles iPhone et iPad et des ordinateurs Mac pourrait faciliter la propagation de logiciels d'infiltration - une situation qui rappelle celle des systèmes Windows ces dernières années.

Tendance amorcée dès 2013

Selon Symantec, «le nombre d'ordinateurs OS X infectés par un logiciel malveillant dans les neuf premiers mois de 2015 seulement fut sept fois plus grand que pour toute l'année 2014». Une tendance à la hausse qui a véritablement commencé en 2013, avec une hausse de 44 % des menaces, et de 15 % en 2014.

La société informatique «rappelle que plus un système est répandu, plus il est facile d'en exploiter les vulnérabilités. Sur la plateforme mobile iOS, les menaces sont passées de trois en 2014 à sept l'an dernier», indique Symantec.

iPhone débridés à risque

Parlant des appareils mobiles iOS, la pire chose à faire, semble-t-il, serait de débrider son téléphone intelligent iPhone, une manœuvre qui facilite l'accès aux pirates aux données qu'il contient. Symantec rappelle que neuf des treize menaces pour iOS visaient les appareils débridés d'Apple.

Le débridage permet de passer outre les verrouillages imposés par Apple pour ses téléphones iPhone. Ainsi, il devient possible d'installer des extensions non approuvées et accéder à toutes les fonctions du système.

Plus tôt en 2015, le cas de la firme d'espionnage italienne Hacking Team arnaquée par un groupe de pirates avait fait sortir au grand jour les vulnérabilités découlant du débridage (aussi connu sous jailbreaking en anglais).

Applications infectées

Apple devra être plus vigilante, en septembre dernier, le géant informatique a dû retirer une quarantaine d'applications iOS infectées par le programme malveillant XcodeGhost de son magasin en ligne.

Ces dernières permettaient d'infiltrer les données personnelles contenues dans nos iPhone.

Protéger ou non son appareil?

Symantec souligne par ailleurs que la production de maliciels tombait surtout dans la catégorie «greyware», soit des applications plus nuisibles que dangereuses, comme des logiciels publicitaires.

Pour les utilisateurs de systèmes Mac OS X, les dangers proviendront encore et surtout d'arnaques par courriel qui profiteront de l'insouciance ou de la négligence des gens.

Apple ne recommande pas non plus d'utiliser de logiciels antivirus, mais seulement d'installer les mises à jour régulières d'OS X et d'iOS lorsqu'elles sont publiées.

Si on peut résumer en deux mots la protection des systèmes tournant sous OS X, un depuis le système Mac OS X 10.6 intégrant la protection Xprotect, un cheval de Troie ne peut être chargé dans un Mac que si son utilisateur l'installe lui-même, en suivant la procédure d'installation et en entrant son mot de passe.

Autre possibilité d'infection, les vulnérabilités du module Java - un module désuet qu'il suffit de supprimer de ses Préférences système en suivant la procédure ici (à ne pas confondre avec JavaScript dans vos navigateurs).

Si vous tenez à en utiliser un quand même, Apple recommande de n'installer que les logiciels disponibles dans sa boutique App Store.



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos