Apple: une grosse acquisition en vue?

Rumeur

 Photo Mario Anzuoni / Reuters

NEW YORK - Apple n'exclut pas de réaliser une grosse acquisition, mais ne se sent pas sous pression pour le faire, a indiqué mardi son directeur général, alors que le groupe a été critiqué récemment par un de ses actionnaires pour sa gestion de ses énormes liquidités.

«L'argent ne nous brûle pas les doigts», a répondu Tim Cook lors d'une conférence d'analystes, en réponse à une question sur la possibilité pour Apple de faire une grosse acquisition.

Il a rappelé que, sur les trois dernières années, le groupe avait réalisé en moyenne une acquisition tous les deux mois, plutôt de petites sociétés avec «des gens très intelligents» et de la propriété intellectuelle.

«Nous avons regardé de grosses entreprises» mais elles «n'ont pas réussi nos tests», a-t-il ajouté, assurant qu'Apple était «discipliné et réfléchi».

«Nous ne ressentons pas de pression pour (...) acquérir du chiffre d'affaires. Nous voulons faire de supers produits. (...) Si une grosse entreprise pouvait nous aider à faire cela encore mieux, il y aurait un intérêt», a-t-il dit.

Apple a été critiqué la semaine dernière par le fonds spéculatif Greenlight Capital, qui a jugé «pas satisfaisante» la façon dont il gère ses 137 milliards de dollars de liquidités et fait pression pour qu'il en fasse profiter ses actionnaires.

Tim Cook a réaffirmé qu'Apple examinait des façons de leur reverser davantage, mais le ferait «de manière volontaire et réfléchie».

Alors que le marché spécule sur le lancement d'une version moins coûteuse de l'iPhone, Tim Cook a indiqué n'avoir pas l'intention de faire un produit «pas cher» qui ne répondrait pas aux normes élevées du groupe. Mais il est conscient que certains consommateurs ne peuvent pas s'offrir ses produits.

Il a aussi affirmé qu'Apple avait toujours «la capacité d'innover (...) et de créer de la magie», après la mort de son prédécesseur Steve Jobs, et alors que la concurrence de groupes comme Samsung se fait plus intense.

L'action Apple était cotée mardi à 472,86$ vers 18H30 GMT. Elle a perdu le tiers de sa valeur depuis un plus haut historique à plus de 700$ en septembre.


Vidéos

Photos