Apple «n'est pas pensé» pour les marchés émergents

Guerre technologique - Apple «n'est pas pensé» pour les marchés émergents

Photo Roslan Rahman / AFP

Les produits du géant Apple ne sont pas «pensés pour les marchés émergents» en raison de leurs prix élevés et la marque doit faire «très attention» à la concurrence, a prévenu mercredi un ancien responsable du groupe américain, Pascal Cagni.

Aussi sur Canoe.ca:

Des Fans d'Apple dénoncent les problèmes de la tablette Surface

Accord sur les brevets entre Apple et HTC

iPhone 5: promis à un bel avenir, mais Apple devra innover

Google s'accapare 75% du marché avec Android

«Apple doit faire très attention. Apple n'a pas été pensé pour des marchés émergents, notamment en raison de ses prix», a-t-il lancé depuis la tribune du colloque annuel de l'Institut de l'audiovisuel et des télécoms en Europe (Idate) qui se tient à Montpellier les 14 et 15 novembre.

«La concurrence monte, l'écart se resserre», a-t-il commenté de façon plus générale.

Pascal Cagni, qui a travaillé pour Apple pendant douze ans, a annoncé en mai dernier qu'il quittait ses fonctions de responsable du groupe pour l'Europe, le Moyen-Orient, l'Inde et l'Afrique.

M. Cagni a également reconnu que 75% du milliard de téléphones intelligents en circulation dans le monde «sont équipés d'Android», le système d'exploitation de téléphone mobile développé par le concurrent Google.

Il a cependant tenu à souligner les points forts du groupe, comme le modèle dominant d'iTunes, ou encore l'écosystème Apple, certes «fermé», mais qui a permis de générer des «innovations technologiques" pour le marché mondial.

Lors du débat qui a précédé l'intervention de Pascal Cagni, Tristan Nitot, le fondateur et président de Mozilla Europe (organisation internationale à but non lucratif), qui développe le navigateur internet gratuit Firefox, avait ironisé sur le fait que les produits Apple, notamment l'iPhone, étaient «une très jolie prison», en allusion à l'écosystème très fermé du géant.


Vidéos

Photos