Steve Tilley
Agence QMI

«Seduce Me» : un jeu qui donne «chaud»

Pour adultes seulement - «Seduce Me» : un jeu qui donne «chaud»

Photo Seduce Me / No Reply Games


Steve Tilley

Il existe une morale étrange dans le monde du divertissement grand public, et plus particulièrement dans celui du jeu vidéo.

Aussi sur Canoe.ca:

Plus précisément, il est complètement naturel de participer à toutes les formes possibles et imaginables de violence virtuelle, mais dès que l’on commence à parler de sexe, c’est une tout autre affaire.

La nudité dans les jeux est chose rare, et le sexe — sauf s’il est utilisé avec parcimonie comme dans les séries «Mass Effect» ou «God of War» — est proscrit depuis qu’il peut mener à l’appellation «Pour adultes seulement» apposée par l’Entertainment Software Rating Board, l’organisation qui évalue les jeux vidéo.

Aucun fabricant de consoles ne permettra à ce type de jeux d’intégrer leur système et la plupart des détaillants nord-américains refuseront de le vendre.

Il n’est donc pas étonnant que le studio indépendant No Reply Games basé à Amsterdam, aux Pays-Bas, ait vu son premier titre, «Seduce Me», se faire évincer de Steam, la plateforme de téléchargement de jeux pour Mac et PC.

Le jeu était initialement prétendant à l’intégration de l’incubateur de programmes indépendants Steam Greenlight, jusqu’à ce que l’équipe de Steam réalise l’étendue du contenu à connotations sexuelles.

Quoi? On ne peut pas voir de sein, ni de sexe dans les jeux vidéo? Retournez éventrer des gens à la tronçonneuse!

Plutôt que de lancer le jeu avec l’aide d’un éditeur, No Reply Games le vend directement sur son site pour environ 17 $.

Assez parlé, place au jeu. Vaut-il la peine d’être joué?

Si vous êtes à la recherche d'une collection de minijeux de cartes présentés dans un emballage séduisant, alors oui, peut-être.

Dans «Seduce Me», les joueurs incarnent un jeune homme invité dans un manoir méditerranéen tentaculaire appartenant à Pietra, une Paris Hilton européenne, mais en brune.

L'objectif est de devenir le plus populaire des habitants du manoir, et réussir à séduire les quatre principaux personnages féminins.

Devenir expert en séduction, ça se mérite, vous devez naviguer dans les chambres du manoir, décorées avec raffinement, et interagir avec d’autres personnages à travers de courts entretiens, bavardages, flirts ou toutes formes de communication.

Tout se joue par l’entremise de jeux de cartes vaguement basés sur les principes du poker, rami et autres règles qui ne me sont pas familiers, ou ont juste été inventés pour le jeu.

Le principe peut paraître un peu bizarre — je veux coucher avec vous, nous allons donc avoir une conversation représentée par un jeu de cartes —, mais «Seduce Me» est plus porté sur la stimulation cérébrale bénigne qui peut, si vous jouez bien vos cartes, conduire à une récompense émoustillante, que sur le sexe à proprement parler.

Le sexe est tout de même présent, le jeu entier est basé sur des illustrations dessinées à la main, mais certaines d'entre elles peuvent être assez explicites.

Bien sûr, «Seduce Me» se joue sur un ordinateur, un dispositif qui vous éloigne de tout acte sexuel déviant dont vous pourriez être témoin dans une vidéo en haute définition.

Ainsi, «explicite» est un terme très relatif.

Après m’être familiarisé avec les règles (déroutantes de prime abord) de quelques-uns des jeux de cartes, j'ai commencé à apprécier «Seduce Me», un peu de la même manière que la pratique occasionnelle du solitaire.

Sauf qu'ici, votre victoire est récompensée par quelques illustrations érotiques, plutôt que des rebonds de cartes autour de l'écran, et l’enjeu s’en trouve considérablement augmenté.

Je me suis retrouvé fier et orgueilleux après avoir gagné un jeu (l'objectif de la plupart des minijeux n'est pas de battre le score de votre partenaire potentielle, mais de vous en rapprocher le plus possible), et vraiment déçu après avoir échoué.

Avec «Cinquante nuances de Grey», véritable succès chez les ménagères, et toutes les séries de HBO qui semblent avoir un quota de parties du corps exposées à respecter, il apparaît idiot que les jeux vidéo au contenu sexuellement explicite soient encore tabous.

«Seduce Me» pourrait bien être la preuve que le sexe dans les jeux vidéo n’est pas nécessairement nuisible.

Mais la prochaine fois, s’il pouvait y avoir un peu plus de «fun», ce ne serait pas plus mal.

Titre : Seduce Me
Plateformes : PC (test), Mac
Développeur : No Reply Games
Public : Adulte seulement
Note : 3 sur 5



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos