André Boily
Agence QMI

Google fixe pas moins de 62 bogues dans Chrome, Microsoft ajoute même une extension

Google fixe pas moins de 62 bogues dans Chrome, Microsoft ajoute même une extension

Le blocage de contenu suspect sur le navigateur Chrome, de Google

André Boily

Le navigateur Web de Google, Chrome, reçoit une sérieuse mise à jour pour corriger une foule de bogues ainsi que la détestable fonction automatique de lecture audio. Du même souffle, Microsoft y ajoute son grain de sel avec une extension contre les sites Web et fonctions malicieux.

Le navigateur du géant Google, Chrome version 66, est maintenant disponible en ligne et, comme promis, celui-ci bloque enfin la détestable fonction automatique de lecture audio qui vous fait sursauter chaque fois que vous consulter un site Web intégrant une vidéo avec audio. Une fonction qui existe depuis belle lurette sur les autres navigateurs ou qu'il fallait bloquer site par site sur Chrome.

Fonctions antimalicieuses

Sur cette version 66 de Chrome, Google intègre une fonction d'isolation souvent appelée «bac à sable» si on visite un site Web jugé malicieux susceptible de s'en prendre à votre ordinateur ou à vos données. Si la fonction existait depuis la version 63 (manuellement), elle est cette fois-ci améliorée parce qu'elle bouffait littéralement trop de mémoire, surtout si beaucoup d'onglets étaient ouverts.

En outre, Google annonce avoir réglé quelque 62 bogues pour la mise en ligne de son navigateur Chrome v66. Le géant dit avoir versé quelque 34 000 $ à des chercheurs pour la découverte de bogues.

Microsoft Defender Browser Protection

Toujours pour Google Chrome, le rival Microsoft met en ligne une extension de protection gratuite censée protéger en temps réel les utilisateurs contre les menaces, l'hameçonnage et les sites malicieux. D'après Microsoft, les fonctions de Defender Browser Protection implantées dans son navigateur maison Edge seraient capables de bloquer 99% des attaques par hameçonnage selon la firme NSS Lab, contre 87% pour Chrome; selon un article du magazine Fortune.



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos