André Boily
Agence QMI

Malgré bien des précautions, nos navigateurs laissent bien des traces

Malgré bien des précautions, nos navigateurs laissent bien des traces

Le pistage par empreinte numérique unique (photo Geeknizer)

André Boily

Même si vous vous cachez derrière une série d'extensions pour rendre vos navigations Web aussi anonymes que possible, nos navigateurs préférés laissent quand même assez de traces sur les serveurs pour nous identifier. En anglais, cela s'appelle le browser fingerprinting.

Même avec tous les outils mis à votre disposition pour fureter sur le Web le plus anonymement possible, nos navigateurs laissent malgré tout assez de traces uniques pour nous identifier.

Un peu comme des empreintes digitales, les traces Web peuvent être comparées avec une base de données d'empreintes de propriétaires connus pour identifier des personnes spécifiques.

Définition

En fait, plus nous personnalisons nos navigateurs, plus les traces qu'ils laissent sont uniques et, de ce fait, identifiables. Le petit monde d'Internet nomme cela le browser fingerprinting ou le pistage par empreinte numérique unique qui se définit comme une «technique de publicité ciblée qui consiste à suivre de façon anonyme un internaute à travers ses traces numériques, et ce, sans possibilité d'être contournée ou bloquée par les paramètres de confidentialité du navigateur ou d'applications tierces» (GDT).

Dans tous les cas, l'analyse des traces ou empreintes ne nous révèle pas au point de nous identifier par notre nom, mais elle peut démontrer que cette même personne (vous, moi) affiche par ses traces un profil unique, indique le site comparitech.com.

Êtes-vous uniques ?

Comment ce pistage par empreinte numérique unique fonctionne-t-il ?

La collecte de données du pistage s'effectue par le serveur qui reçoit vos requêtes et par les technologies intégrées dans nos navigateurs (Firefox, Bing, Safari, Chrome, Opera, etc.) comme Adobe Flash et JavaScript.

Même en cachant votre adresse IP à l'aide d'un réseau virtuel privé (VPN), voici quelques-unes des traces que votre fureteur laisse sur le Web :

  • La langue du navigateur
  • Les extensions installées
  • La résolution de l'écran
  • Les témoins (cookies) acceptés ou non par le navigateur
  • Les fontes (caractères)
  • Le système d'exploitation, sa version
  • Le fuseau horaire
  • La présence d'un bloqueur de publicités
  • Marque de la carte graphique

Il y a en tout 24 traces, 23 si vous utilisez un VPN. Comme dans bien d'autres choses, ce traçage à travers des sites Web permet de collecter des informations sur les habitudes d'utilisateurs pour créer des publicités mieux ciblées.

Que peut-on faire ?

Bref, avec toutes ces traces de navigateurs Web, sur une population de 100 000 utilisateurs, vos traces font de vous un utilisateur unique.

Testez votre unicité avec les services de Panopticlick de l'organisme réputé Electronic Frontier Fondation. https://panopticlick.eff.org ou de Am I unique sur amiunique.org.

Pour déjouer le pistage, il n'y a pas grand-chose à faire, le plus simple consiste à séparer votre utilisation du Web sur deux navigateurs et plus. Et si vous aimez bidouiller, installer Whonix sur votre PC Windows, Mac ou Linux.



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos