André Boily
Agence QMI

Tinder, des pirates se cachent non loin de vous

Tinder, des pirates se cachent non loin de vous

L'application Tinder

André Boily

Piratage, réseaux WiFi et application Tinder font bon ménage si les trois sont réunis. L'absence de chiffrement des connexions de l'application Tinder offre à tous les pirates utilisant le même réseau WiFi public que vous de voir vos photos.

Des chercheurs de la firme Checkmarx, à Tel-Aviv, ont découvert que l'application Tinder, peu importe la version iOS ou Android, ne protégeait pas ses connexions Internet avec le protocole HTTPS depuis longtemps employé par la majorité des sites Web.

Sans ce chiffrement HTTPS, des pirates partageant la même connexion publique WiFi que vous peuvent reconstruire une session sous Tinder si, par malheur, vous vous trouviez sous le même réseau WiFi public.

Cela dit, les rencontres réussies entre deux profils et les messages sont correctement chiffrés en HTTPS. Par contre, un pirate peut, selon les chercheurs de Checkmarx, apparier les photos interceptées et surveiller les commandes chiffrées pour voir presque tout ce que vous faites sur l'application de rencontre Tinder. Il y aurait assez d'éléments pour connaître en détail des informations privées vous concernant, avec tout ce que cela représente comme chantage potentiel, préviennent les auteurs sur le site TheVerge.

La solution

On ne le répétera jamais assez, il faut toujours utiliser une application de réseau virtuel privé (VPN) avec son téléphone intelligent pour chiffrer et ainsi protéger sa connexion sans fil, surtout dans des lieux qui offrent une connexion WiFi.



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos