André Boily
Agence QMI

FCC : quantité de faux profils contre la neutralité du Net

FCC : quantité de faux profils contre la neutralité du Net

André Boily

La Commission fédérale américaine des télécommunications avait permis aux citoyens de s'exprimer sur le débat entourant la déréglementation du trafic Internet, or, on apprend que la plupart des 22 millions de commentaires publiés sur le site de la FCC provenaient de faux profils.

Ça y est, le débat sur la neutralité du Net est sérieusement relancé et le débat fait rage. On ne compte plus les titres traitant du sujet tellement il y en a.

  • «La FCC en voie de détruire la neutralité du Net ignore le soutien public et les lois maintenant l'accès égal à Internet»
  • «La FCC a toujours défendu la neutralité du Net, pourquoi arrêter maintenant?»
  • «Ajit Pai peu concerné par le nombre de commentaires proneutralité»
  • «Des groupes proneutralité du Net planifient protester devant les boutiques Verizon le 7 décembre»

Et on parle de plus en plus de solutions Internet alternatives comme celle de ZeroTier pour contourner les éventuelles contraintes que les Comcast, AT&T ou Verizon voudront imposer pour réguler l'accès Internet à leur avantage. https://www.zerotier.com/

22 millions de commentaires reçus

Dans ce tumulte, on apprend que le procureur de New York (Eric Scheriderman) a découvert des centaines de milliers de comptes d'Américains ont été volés et utilisés pour interférer dans les décisions de la FCC sur la question de la neutralité du Net. Le pire dans cette affaire est que la FCC s'est montrée peu encline à assister le bureau du procureur dans ses efforts d'enquête sur cette activité illégale.

Selon Newsweek aujourd'hui, une autre étude indépendante a démontré que la plupart de ces commentaires étaient non seulement contre la neutralité du Net, mais aussi publiés à partir de faux comptes.

Jusqu'à 128 000 messages reçus anti-neutralité étaient identiques, mais avec de faux noms.

Conséquences de l'abandon des protections

Si la neutralité du Net telle que l'on connaît est abandonnée aux États-Unis, les grands opérateurs et fournisseurs d'accès à Internet pourront limiter la bande passante que vous utilisez pour regarder Netflix afin de favoriser leurs propres plateformes vidéo.

Accès Internet segmenté

Ceux-ci pourraient par exemple offrir un service de base alléchant à 30 $ par mois soi-disant illimité. Mais si vous voulez accéder aux réseaux sociaux comme Facebook et cie, vous devrez payer un forfait « réseaux sociaux» supplémentaire. Et pour accéder aux plateformes de diffusion en continu comme Netflix, Hulu ou YouTube, vous devrez débourser un autre forfait supplémentaire. Bref, au total vous payez 150 ou 200 $ par mois.



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos