André Boily
Agence QMI

Un bloqueur publicitaire pour Chrome était en fait un logiciel malveillant

Un bloqueur publicitaire pour Chrome était en fait un logiciel malveillant

Gare aux faux bloqueurs publicitaires

André Boily

Un faux module de blocage publicitaire pour la plateforme Web Chrome a quand même réussi à déjouer le processus de vérification de la boutique d'applications Google. Cependant, quelque 37 000 personnes l'avaient déjà téléchargé.

Des experts en cybersécurité qui ont découvert le faux bloqueur publicitaire ont publié une mise en garde sur leur compte Twitter disant que Adblock Plus avait déjoué le processus de vérification de la boutique d'applications Chrome Web Store de Google.

Les gens de SwiftOnSecurity disent que la fausse extension Adblock Plus pour le navigateur Chrome avait été créée par un développeur pirate reconnu pour cloner des extensions de navigateur avec des noms connus.

Sauf qu'une fois installé - 37 000 personnes l'ont fait selon Tech Times -, des onglets de publicités invasives apparaissaient sur le navigateur Chrome de l'utilisateur. Pour l'instant, ce sont les seuls dommages connus occasionnés par cette fausse extension de blocage publicitaire.

Le bon côté à cette faille montre à quel point Google a réussi à colmater les infiltrations de virus et autres logiciels malveillants en ne permettant l'installation de modules que par sa boutique en ligne Chrome Web Store. Des infiltrations de faux modules qui étaient courantes jusqu'en 2015 alors qu'il était possible d'en télécharger à partir de sources tierces, souvent peu fiables, surtout du côté Windows, rappelle Tech Times.

Restera à Google à trouver comment ce faux module de blocage publicitaire a réussi à déjouer son processus de vérification.



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos