André Boily
Agence QMI

Après l'intrusion dans Equifax, d'autres arnaques sont à prévoir

Après l'intrusion dans Equifax, d'autres arnaques sont à prévoir

Logo de l'agence de crédit Equifax

André Boily

Maintenant que les pirates sont en possession de données hautement confidentielles volées aux serveurs d'Equifax, ceux-ci ne vont pas hésiter à en rajouter une couche en tirant avantage de la fraude et de la publicité médiatique qui entoure l'affaire.

À leur insu, les 143 millions de victimes de la fuite de données risquent fort probablement d'être victimes une seconde, puis une troisième fois, s'ils ne se méfient pas des messages qu'ils vont recevoir.

La Commission fédérale du commerce (FTC) a prévenu hier qu'une nouvelle vague d'arnaques est à prévoir. Avec de solides données confidentielles en main, des pirates se feront passer pour des représentants d'Equifax qui tenteront de vérifier les informations des comptes. La firme de crédit indique sur son site que 209 k numéros de cartes de crédit sont tombés aux mains des pirates et que des comptes canadiens sont aussi atteints par la fraude.

Ces pirates, issus ou non de la brèche de données, tenteront de profiter de la vulnérabilité des victimes pour leur soutirer des informations par téléphone ou par courriel.

Fraude fiscale

L'IRS américain (Internal Revenue Service) chargé de la gestion et de la perception des revenus fiscaux lutte chaque année contre les fraudes. La méthode en est bien simple, des criminels, avec les informations de victimes, produisent de fausses déclarations pour obtenir des remboursements du fisc américain.

Hameçonnage

À partir des adresses courriel des victimes d'Equifax, les pirates leur enverront des messages qui imiteront les envois électroniques de l'agence de crédit. Bien entendu, ces messages contiendront un fichier PDF ou un lien menant à un logiciel malveillant ou un virus qui, à leur tour, infectera leur ordinateur afin d'en prendre le contrôle.

Comme les institutions bancaires, Equifax recommande de visiter leur site Web respectif et de ne jamais cliquer sur des liens dans des courriels.



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos