AFP
AFP

Google veut bloquer les pubs internet gênantes

Google veut bloquer les pubs internet gênantes

PHOTO AGENCE QMI, JOEL LEMAY

AFP

Google veut bloquer les publicités «gênantes» dans son navigateur Chrome, dans le cadre d'un effort des acteurs de l'internet pour filtrer certains contenus jugés irritants ou offensants.

«Nous pensons que les publicités en ligne doivent être meilleures. C'est pourquoi nous avons rejoint la 'Coalition for Better Ads', un groupe (...) dédié à l'amélioration des publicités en ligne», a déclaré jeudi Sridhar Ramaswamy, le vice-président de Google pour la publicité sur un blog.

Google travaille à ce que Chrome bloque les publicités qui ne seraient pas conformes aux standards de cette coalition «à partir du début de l'année 2018».

Cette nouvelle politique de Google est susceptible d'affecter ses revenus, mais le but est d'améliorer la navigation pour les utilisateurs de Chrome et de décourager l'usage des bloqueurs de publicités, dont l'impact est encore plus sévère pour l'entreprise entièrement dépendante des revenus publicitaires.

Sridhar Ramaswamy note que les publicités «gênantes et intrusives», comme celles qui lancent «spontanément de la musique ou vous forcent à patienter dix secondes avant de pouvoir accéder au contenu de la page», poussent les utilisateurs à bloquer tous les contenus publicitaires.

Au final, dit-il cela à des conséquences négatives pour «la grande majorité des créateurs de contenu sur internet qui se financent grâce à la publicité», a-t-il expliqué.

«Ils veulent que les publicités sur leurs sites soient convaincantes, utiles et attrayantes, pour que les gens aient envie de les voir et d'interagir».

Google fait partie des membres fondateurs de cette 'Coalition for Better Ads' qui a vu le jour l'an dernier avec l'ambition de maintenir l'économie de la publicité en ligne, tout en éliminant les contenus que beaucoup jugent irritants.

Certains analystes estiment qu'il sera difficile à Google de définir des normes acceptables par tous les publicitaires.

«Il est judicieux pour Google de pousser à limiter l'usage des bloqueurs de publicités (...) pour protéger leurs énormes revenus publicitaires», explique Jan Dawson, de Jackdaw Research, jugeant toutefois très probable que ce filtre n'affectera les sites ou formats publicitaires de Google.

«On peut aussi deviner qu'il y aura un tollé de la part de ceux qui vont penser que Google s'avantage par rapport aux autres» acteurs du marché publicitaire.

«Cela va être fascinant à observer au cours des prochains mois», ajoute-t-il

Selon le site eMarketer, plus d'un quart des internautes américains ( 27,5%) utiliseront un bloqueur de publicités cette année.



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos