Stéphanie Godbout
Canoë

5 trucs rapides et efficaces pour repérer de fausses nouvelles

5 trucs rapides et efficaces pour repérer de fausses nouvelles

Pas toujours facile de démêler le vrai du faux en ligne.Photo Fotolia

Stéphanie Godbout

La diffusion de fausses nouvelles sur Internet et sur les réseaux sociaux est un véritable fléau.

Tandis que Facebook et Google ont annoncé un partenariat pour mettre à jour les règles de leurs moteurs et ainsi vérifier l'exactitude des informations diffusées, Apple a lancé un appel aux entreprises du secteur technologique afin qu'elles créent de nouveaux outils pour lutter contre les fausses nouvelles.

Mais comment les repérer et éviter de les propager? Voici notre petite liste de trucs rapides et efficaces pour éviter de tomber dans le piège des fausses nouvelles.

Avant de transférer, lisez!

Évidemment, la meilleure façon d'éviter la propagation de fausses nouvelles est de ne pas y contribuer. Ainsi, avant de partager une nouvelle, ne vous contentez pas de lire le titre. Prenez le temps de cliquer sur le lien et de consulter l'article en entier. Si cela semble aller de soi, une récente étude menée par l'université Columbia et l'Institut national de recherche en informatique et en automatique a démontré que 59 % des internautes partageaient des nouvelles sur Twitter après avoir lu le titre, sans même avoir consulté la nouvelle. Parfois, simplement en lisant une nouvelle, il est facile de remettre en question sa véracité.

Allez à la source

On ne peut pas croire tout ce qui est écrit sur internet. Avant de prendre part à la désinformation, vérifiez de quels sites proviennent les nouvelles. Est-ce une source fiable? D'abord, vérifiez l'adresse URL complète du site que vous consultez et soyez alertes! De nombreux sites web diffusant de fausses nouvelles essaient d'être crédibles en utilisant un nom similaire à celui d'un site sérieux, pensons notamment à abcnews.com.co qui emprunte l'identité du site américain reconnu abcnews.go.com. Ne confondez pas les vrais sites de nouvelles avec ceux qui affichent ouvertement faire de la satire, comme The Onion. Enfin, jetez un œil à l'auteur de la nouvelle. Si l'auteur est Paul Horner et que vous cherchez son nom en ligne, vous découvrirez rapidement qu'il est un auteur de fausses nouvelles bien connu...   

Gardez l'œil ouvert sur les photos

Les sites de fausses nouvelles ont souvent recours à des photos en provenance de vrais articles ou d'autres pages internet pour agrémenter leur faux article. Il est facilement possible de savoir si c'est le cas. Si vous utilisez le navigateur Google Chrome, faites un clic droit sur l'image désirée avant de sélectionner «rechercher une image avec Google». En lançant une recherche dans Google Images, vous pourrez voir les autres sites sur lesquels l'image apparaît et surtout, dans quel contexte. Si une image vaut mille mots, imaginez ce que peut dire une image sortie de son contexte...

Jouez à l'avocat du diable

Est-ce que le pape François a vraiment donné son appui à Donald Trump lors des élections américaines? Plutôt que de croire tout ce que vous lisez ou de jouer aux devinettes, faites-vous plutôt l'avocat du diable. D'abord, effectuez une recherche sur un moteur de recherche tel que Google pour savoir si des sites fiables rapportent la même information ou si la nouvelle a été démentie. Il est également possible de consulter des outils en ligne, notamment Les décodeurs et Snopes, des sites créés dans le but d'informer les internautes et ainsi freiner la propagation de rumeurs infondées.  

Portez attention aux citations

Les fausses nouvelles incluent souvent des citations inventées ou utilisées hors contexte pour sembler plus vraies. Portez donc une attention particulière aux citations... ou si elles brillent par leur absence. Faites une recherche sur la citation en question et si aucune source fiable n'en fait mention ou si le contexte est différent, posez-vous des questions sur la véracité des propos rapportés. Méfiez-vous également si vous lisez une nouvelle scientifique et qu'aucun chercheur n'est cité ou que le terme générique «selon une source» est employé.



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos