Kristy Brownlee
Agence QMI

Le proprio du site se sent «coupable»

Utilisation des photos de Rehtaeh - Le proprio du site se sent «coupable»

L'annonce sur le site de rencontre utilisant la photo de Rehtaeh Parsons. | Photo Facebook


Kristy Brownlee

HALIFAX - Le propriétaire d'une compagnie de rencontres en ligne qui a utilisé des photos de Rehtaeh Parsons pour ses publicités sur Facebook, mardi, a dit avoir fermé son site après avoir utilisé les clichés par inadvertance.

La jeune fille de 17 ans s'était suicidée en avril dernier après avoir été victime d'agression sexuelle et de cyberintimidation en Nouvelle-Écosse. Sa mort avait fait le tour du Canada et avait bouleversé le pays.

Mardi, les annonces publiées par le site ionechat.com avec la mention «Trouvez l'amour au Canada!» sont apparues sur le réseau social. Elles invitaient clairement les internautes à faire la rencontre «de filles ou de femmes canadiennes», en utilisant les photos qui illustraient à l'époque les articles évoquant le drame.

Anh Dung, du Vietnam, le propriétaire de ionechat.com, a dit dans un courriel que les clichés avaient été utilisés par erreur. Il a trouvé les photos de Rehtaeh Parsons sur Google images et n'était pas au courant de son histoire.

«Je me sens tellement coupable quand j'y pense», a dit M. Dung, en ajoutant qu'il avait fermé son site.

Facebook a aussi présenté ses excuses, mardi.

«Il s'agit d'une violation flagrante de nos politiques publicitaires et nous avons retiré l'annonce et supprimé définitivement le compte de l'annonceur», a notamment écrit le réseau.

Le père de Rehtaeh Parsons, Glen Canning, a publié une capture d'écran de la publicité sur la page hommage Facebook de sa fille, mardi. Il a aussi remercié l'utilisateur qui avait alerté la direction du réseau social.

«Je l'apprécie beaucoup et je suis content que la publicité ait été retirée», a-t-il déclaré sur Twitter.



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos