La Corée du Nord vue par la fille du patron de Google

Sophie Schmidt - La Corée du Nord vue par la fille du patron de Google

Photo Wang Zhao / AFP

SEOUL - La fille du patron de Google Eric Schmidt a livré ses impressions de la visite controversée effectuée par son père en Corée du Nord début janvier, à laquelle elle participait, qualifiant cette expérience de «très bizarre».

Aussi sur Canoe.ca:


«Notre voyage était un mélange de rencontres très organisées, de visites parfaitement orchestrées et de moments qui semblaient être, pour le coup, humains», écrit sur son blog Sophie Schmidt, 19 ans, dans un post intitulé «On ne peut pas faire plus bizarre».

«Nous n'avons eu aucun échange avec des Nord-Coréens qui n'ait été dûment approuvé par l'État et nous n'étions jamais très loin de nos deux surveillants», ajoute-t-elle.

Elle livre un regard peu officiel sur l'un des points forts du voyage, la visite d'une bibliothèque informatique à l'université Kim-Il Sung, lorsque la délégation américaine a rencontré quelque 90 étudiants assis devant des ordinateurs.

«Problème: personne ne faisait quoi que ce soit», raconte-t-elle. «Quelques-uns cliquaient avec la souris mais les autres se contentaient de regarder. Plus bizarre encore: lorsque notre groupe est entré dans la salle (...), aucun n'a levé les yeux. Pas une tête ne s'est tournée, pas un ne nous a regardés, aucune réaction».

«Ça aurait pu être des figurines», ajoute la jeune fille.

La Corée du Nord, l'un des Etats les plus secrets et les plus reclus au monde, dispose d'un réseau internet intérieur.

Les habitants vivent pratiquement coupés du reste du monde, et l'accès à l'information non officielle y est quasiment impossible et durement sanctionné.

Eric Schmidt s'était rendu en Corée du Nord début janvier pour une visite «humanitaire privée» de trois jours, avec un ancien diplomate américain, Bill Richardson.

À son retour, il avait déclaré que «la décision (des Nord-coréens) de demeurer virtuellement isolés ne peut qu'affecter leur univers, leur croissance économique», tandis que «la planète devient de plus en plus connectée».

La diplomatie américaine avait émis de sérieuses réserves sur ce séjour, estimant que le calendrier n'était «pas particulièrement constructif».

Dans son post, Sophie Schmidt donne deux recommandations:

1- allez en Corée du Nord si vous le pouvez. C'est très très bizarre.

2- si c'est le mois de janvier, ne tenez pas compte de la recommandation précédente. Il y fait très très froid.


Vidéos

Photos