AFP

Internet pourra-t-il offrir un environnement sécuritaire pour les transactions?

États-Unis - Internet pourra-t-il offrir un environnement sécuritaire pour les transactions?

© Shutterstock

WASHINGTON - Les États-Unis s'emploient à «créer un environnement sûr» pour les échanges commerciaux en ligne, a promis lundi la ministre de la Sécurité intérieure Janet Napolitano, soulignant qu'1,5 milliard de dollars de pertes potentielles ont été évitées l'an dernier.

«Nous devons aller au-delà des simples flux physiques de biens et de personnes à nos frontières», a déclaré la ministre lors de son discours annuel sur l'état de la Sécurité intérieure des États-Unis.

«Le cyberespace est devenu un domaine de plus en plus encombré pour nous tous», a-t-elle dit, plaçant «tout l'éventail d'intrusions» dans le cyberespace parmi les principales menaces auxquelles les États-Unis sont confrontés.

«Nous oeuvrons pour créer un environnement sûr pour les flux cybercommerciaux et aider à soutenir un marché sûr pour les échanges de biens et d'idées», a-t-elle dit.

Il s'agit de «protéger les infrastructures d'information cruciales du pays - les systèmes et réseaux sur lesquels s'appuient l'industrie des services financiers, l'industrie de l'électricité et des télécommunications pour n'en nommer que quelques uns», a-t-elle ajouté.

Mme Napolitano a précisé que plus de 100 000 événements ont été rapportés l'an dernier par la division cybersécurité du ministère de la Sécurité intérieure, qui ont donné lieu à 5 000 alertes.

Elle a salué la collaboration avec les polices étrangères partenaires pour «combattre les délits électroniques, comme le vol d'identité et de propriété intellectuelle, les intrusions dans les réseaux et tout un éventail de délits financiers».

«Ces efforts donnent déjà des résultats», s'est-elle félicitée. «5,6 milliards de dollars de pertes potentielles ont été évitées l'an dernier grâce aux enquêtes sur les délits financiers et 1,5 milliard grâce aux investigations sur le cybercrime», a-t-elle dit.

En présentant la stratégie américaine en matière de sécurité, la ministre a réaffirmé que les États-Unis développaient une «approche» basée sur l'évaluation du risque et sur les renseignements collectées.

«Si nous devons chercher une aiguille dans une botte de foin, nous utilisons tous les renseignements réunis sur le foin pour réduire la taille de la botte», a-t-elle dit, «cette approche nous rend plus sûrs et plus efficaces».


Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos