Pierre Chauvin
Canoë

Comment choisir son VPN?

Comment choisir son VPN?

Photo Fotolia

Pierre Chauvin

Les VPN, réseaux privés virtuels, sont de plus en plus utilisés, que ce soit pour contourner le géo-blocage de certains contenus, télécharger des films, ou par souci de protéger sa vie privée.

Est-ce légal ?

Utiliser des VPN pour changer de catalogue chez Netflix ou accéder à Hulu n'est pas illégal en vertu des lois sur le droit d'auteur explique Brett Caraway, professeur à l'Institut de communication, culture, information et technologie de l'Université de Toronto.

Dans la plupart des cas, c'est par contre une violation des termes de services de l'entreprise.

«Ce n'est pas une violation du droit d'auteur, mais vous ne respectez sûrement pas le droit contractuel», explique-t-il. La plupart de ces contrats prévoient comme sanction d'arrêter l'abonnement lors d'une telle violation de contrat.

Quelque anonymat ?

Les VPN ne donnent pas aux utilisateurs un anonymat absolu explique Brett Caraway.

«Si vous êtes au Canada et que vous essayez d'accéder à un service américain comme Hulu, celui-ci sait déjà quelles adresses IP appartiennent aux fournisseurs de VPN, et ils peuvent bloquer ces adresses IP», explique-t-il.

Et même si les VPN ajoutent un niveau de sécurité en chiffrant les données lorsqu'elles transitent sur Internet, ce qui est pratique lorsqu'on utilise des points d'accès ouverts et donc non sécurisés, un tribunal peut toujours demander à un fournisseur de VPN de dévoiler la liste de ses clients.

«Légalement, vous êtes encore un peu exposé», explique Brett Caraway.

Mais ces failles potentielles ne sont un problème que si votre adversaire est une entité puissante, comme la NSA.

«J'imagine qu'une agence gouvernementale comme la NSA, aurait très peu de problèmes à identifier un utilisateur (de VPN)», dit-il.

Les VPN offrent cependant suffisamment de protection à un utilisateur pour rendre une poursuite pour violation de droit d'auteur peu attractive explique Brett Caraway.

Une communauté vigilante

Les utilisateurs de VPN échangent abondamment sur Internet sur les qualités et défauts des différents fournisseurs, ce qui en fait une source d'information cruciale pour toute personne qui cherche un tel service.

«Ils tiennent ces fournisseurs de VPN responsable», dit Brett Caraway, ajoutant que toute affaire judiciaire, par exemple un fournisseur qui donnerait des informations à la justice dans une affaire de violation de droit d'auteur, est immédiatement vue par la communauté.

«Cette communauté est très vigilante sur toutes les poursuites qui sont intentées et vérifie que les services annoncés sont fiables», dit-il.

Quelques critères

- La politique de rétention d'information du fournisseur: la plupart des fournisseurs de VPN ne gardent peu ou pas d'information liée à l'utilisation de leur service, à part les données de paiement.

- Le pays où est basé le fournisseur: les lois sur la vie privée et le droit d'auteur variant de pays en pays, il peut-être préférable de choisir des fournisseurs en Europe.

- Le nombre de connexions simultanées: important si vous souhaitez utiliser votre VPN en tout temps sur plusieurs appareils en même temps.

- La facilité d'utilisation: le fournisseur propose-t-il son propre logiciel VPN ? S'il utilise un logiciel libre comme Tunnelblick, y a-t-il des guides pour se connecter ?

- choix des serveurs: l'utilisateur peut-il choisir l'emplacement du serveur sur lequel il se connecte ? (Par exemple, les VPN en Angleterre sont très populaires parmi les téléspectateurs de la BBC, qui restreint l'accès à ses diffusions.)

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos