Festivals sur le Web

La

 

Dominic Arpin

La saison des festivals est à nos portes. Et une fois encore, il faudrait presque se cloner pour ne rien manquer ! Par chance, le Web est là pour nous aider à planifier nos itinéraires. Petit survol des sites des festivals les plus courus.

* * *

Festivals et Événements Québec

www.evenementsquebec. qc.ca/

Envie d’aller faire un tour au Rodéo du camion de Notre-Dame-du-Nord? Ou encore au Festival du bûcheux de Saint-Pamphile? Et tiens, pourquoi pas au Festival du cochon de Sainte-Perpétue?Avec le site Festivals et Événements Québec, rien de plus simple!

Ce site répertorie rien de moins que 218 festivals dans la province. Chacun d’eux est décrit de façon succincte sur une fiche où l’on trouve photo, adresse, numéro de téléphone et un hyperlien vers le site officiel de l’événement. De plus, des pictogrammes permettent de visualiser rapidement les facilités offertes dans la région immédiate, par exemple les campings et les hôtels. Ça ne peut pas être plus clair et facile de compréhension.

Un moteur de recherche permet de fouiller la base de données par dates, régions et catégories (Familial, Art Visuel, Musical, etc.).

Le site est offert dans les deux langues.

* * *

Festival international de jazz de Montréal

www.montrealjazzfest. com/

Avec ses centaines de spectacles présentés sur de multiples scènes à toutes les heures du jour et de la nuit, le Festival international de jazz de Montréal est comme une ville à l’intérieur de la ville. Pour en profiter pleinement, mieux vaut se préparer avant d’y débarquer, comme on planifie un voyage à l’étranger!

Ça tombe bien, le site du FIJM est rempli d’informations pour vous aider à organiser votre expédition. Chaque spectacle et chaque artiste y sont présentés sur des fiches individuelles.

On peut les rechercher par mots clés ou par dates (bravo pour le calendrier en page d’accueil). Fait intéressant, l’internaute peut aussi se créer un horaire personnalisé et l’imprimer à même le site.

On s’interroge cependant sur l’absence d’hyperliens vers les sites officiels des groupes et artistes. N’aurait- il pas été pertinent d’offrir cette information (lorsque disponible) pour permettre aux internautes d’en savoir plus sur les spectacles à l’affiche? Ou pourquoi pas alors offrir des extraits musicaux directement sur le site?

* * *

Festival Juste pour rire

www.hahaha.co m/fr/festival/10/

Le problème commence avec le nom de domaine du festival: www.hahaha.com/fr/festival/ 10. Disons qu’on a déjà vu plus conviviale comme adresse de site Web! Quoique le site en tant que tel ne soit guère plus attrayant. Les spectacles et galas sont présentés par de petits textes classés par ordre chronologique, dans une étroite colonne placée au centre de la page. Cliquez sur un gala, et on vous redirige vers une page où le même texte est repris, sans photo, au milieu de rien.

Il en résulte une impression de vide incroyable pour un festival de cette importance. Aucun spectacle n’est mis en valeur, comme c’est le cas sur le site du Festival de jazz, aucune animation ne capte l’oeil. Il y a bien une courte vidéo promotionnelle en page d’accueil, mais elle n’est pas très «vendeuse».

Le site permet cependant de faire des recherches par dates, artistes, salles et catégories et d’acheter ses billets en ligne. Soulignons aussi la présence d’un plan du site téléchargeable. Lors de notre visite, à la mi-mai, la programmation extérieure n’était pas encore annoncée.

* * *

FrancoFolies de Montréal

www.francofolies. com/Francos2008/splash. aspx

Les FrancoFolies de Montréal fêtent leurs 20 ans et ça paraît! Le site Web de l’événement est un modèle dans le genre.

En plus d’un calendrier clair et d’un moteur de recherche efficace, le site se distingue par ses fiches de spectacles multimédias. Cliquez sur celle de Yannick Noah, Michel Fugain ou encore Éric Lapointe et automatiquement un extrait audio de l’artiste se fait entendre. Bravo.

De plus, on y retrouve une foule de trucs intéressants, dont une radio qui présente de courts extraits des artistes présents cette année, une galerie de photos et une section historique qui relate les hauts faits des années précédentes.

Les FrancoFolies se sont également associées à Vidéotron et à la chaîne numérique Galaxie pour offrir aux internautes, du 9 mai au 3 août, une radio dédiée à la musique des artistes et groupes présentés lors du festival. Rebravo.

* * *

Festival d’été de Québec

www.infofestival.com/Html/fr-ca/index.html

Bzzz. Vous entendez? Bzzz. C’est le son d’une mouche qui vole sur le site du Festival d’été de Québec. Sans blague, plus silencieux et terne que ça, tu meurs!

D’accord, la programmation complète du festival n’était pas encore connue lors de notre passage, à la mi-mai, n’empêche, on se demande si on est sur un site dont la mission est la fête de la musique.

Nulle part ne peut-on entendre un extrait sonore des artistes en vedette. Il y a bien une section vidéo, mais on n’y trouve qu’une vidéo promotionnelle de l’événement. Un plus cependant pour les quatre diaporamas dans la section photo.

Côté contenu, on s’est contenté de décrire en quelques mots les cinq grands événements du festival, soit les spectacles de Linkin Park, Mes Aïeux, Charles Aznavour, Yes et Fergie.

Soulignons que plusieurs sections du site étaient encore en construction lors de notre visite, un mois et demi avant l’événement.

* * *

ADRESSE DE LA SEMAINE

My Million Dollar Movie

Devenir producteur pour le prix d’un billet de cinéma, ça vous dit? Casey Walker, un cinéaste canadien à la recherche de financement pour son prochain film, a eu cette idée géniale. Il vend des images de son futur long métrage 10$ chacune. Il espère amasser un million de dollars. Cinquante pour cent des profits (s’il y en a) seront ensuite reversés aux investisseurs. Le 15 mai dernier, 126 mille images étaient toujours à vendre. Le site est disponible en français.

www.mymilliondollarmovie. com/fr/


Vidéos

Photos