Denis Talbot

Denis Talbot

Ce pionnier des technologies et des jeux vidéo a animé et produit près de 2500 émissions M.Net pendant 16 ans, à MusiquePlus. Sa balado Radio-Talbot occupe une place de choix dans le palmarès iTunes.
Denis Talbot
Canoë

We happy few: Un jeu à découvrir avec «Joie»

Images du jeu montréalais «We Happy Few»

Voir en plein écran

Denis Talbot

Compulsion Games est un studio de jeux vidéo indépendant qui squatte les locaux d'une vieille «shop» de gramophones à Saint-Henri. Récemment, ils ont sollicité l'aide du public pour financer We Happy Few, leur prochain titre à paraitre.

La réponse des partisans du projet a été excellente: la campagne KickStarter a généré 334,754 $ CAD en provenance de 7433 contributeurs!

We Happy Few se déroule dans le petit village anglais de Wellington Wells. Nous sommes plongés dans une dystopie, un peu à la façon des jeux Bioshock ou Dishonored. Un genre de réalité alternative et rétro futuriste déjantée des années 60!

À Wellington Wells, tout le monde est (trop) heureux, tout le temps! En fait, cette joie de vivre provient de la consommation d'une drogue baptisée «Joie». Les gens contents n'ont pas de soucis ! Polis, ils se saluent, parlent de temps qu'il fait et regardent Oncle Jack à la télé, un personnage qui, malgré son sourire et ses plaisanteries, semble avoir une poigne de fer sur la population de ce petit bourg anglais.

Nous, le joueur, arrivons à Wellington Wells. On remarque rapidement que quelque chose cloche avec ses habitants. Les villageois distinguent notre différence. Ils constatent que nous n'avons pas consommé de «Joie». Nous devenons à leurs yeux un «Downer»: l'ennemi à abattre!

Pour survivre, nous n'aurons pas le choix de gouter aux «plaisirs» de ce narcotique, très prisé à Wellington Wells. Mais attention, la surdose nous guette! Si nous décédons, les concepteurs ont eu une brillante idée! En effet, à toutes les fois que nous rendons l'âme, le jeu refait le village au complet. Les rues, les bâtiments et ses habitants changent. C'est une bonne manière de favoriser la rejouabilité. Bravo!

We Happy Few paraitra en 2016. Au moment d'écrire ces mots, la date n'était pas encore annoncée. J'adore la facture visuelle de cette création montréalaise. Disponible sur Xbox One, Windows, Mac et Linux, c'est une aventure à découvrir avec ou sans Joie!

Je vous invite à suivre le développement de ce projet sur le site du studio.



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos