Bruno Guglielminetti

Bruno Guglielminetti

Bruno suit la techno de près depuis plus de 22 ans, une riche carrière durant laquelle il a occupé les postes de directeur, réalisateur, spécialiste des nouvelles technologies, conseiller, auteur et chroniqueur à Radio-Canada, La Presse puis Le Devoir. Plusieurs prix ont d’ailleurs souligné ses talents de communicateurs.
Bruno Guglielminetti
Canoë

Tutti flirty, la version vidéo de Tinder

L'application Tutti flirty

Voir en plein écran

Bruno Guglielminetti

Vous avez déjà entendu parlé de ces applications mobiles que les gens installent sur leur téléphone intelligent pour rencontrer un partenaire d'un soir ou pour plus longtemps si affinité? Ils sont aujourd'hui légion, la plus connue d'entre elles étant probablement Tinder.

Jusqu'à maintenant, toutes utilisent sensiblement la même approche. On y met sa ou ses photos, certains acceptent les photos déjà publiées sur Facebook et hop, après une brève description avantageuse, nous voilà équipés pour aller à la chasse.

Le hic dans cette approche, c'est que les photos sont souvent avantageuses elles aussi, si pas «photoshoppées» pour aider la nature, et donc quelquefois bien peu représentatives de la condition actuelle du candidat ou candidate potentiel. Une étude publiée sur le sujet en 2013 révélait d'ailleurs que 54 % des candidats se décrivaient de façon erronée.

C'est devant cette situation qu'un groupe de Français astucieux vient de trouver ce qui pourrait être une solution. Plutôt que d'utiliser la photo, ils préconisent l'enregistrement d'une vidéo instantanée. Plutôt que de vous prendre en photo ou de télécharger une photo de vous ou de votre meilleur ami, l'application Tutti flirty demande d'enregistrer une courte vidéo ne dépassant pas 10 secondes.

Une fois enregistrée, et que vous confirmez que vous êtes satisfait de celle-ci, elle est automatiquement téléchargée et offerte aux gens qui habitent dans votre région. En échange, vous pouvez regarder les vidéos des autres en filtrant selon le sexe, l'âge et la distance qui vous sépare des candidats.

Une fois que vous trouvez quelqu'un qui vous plait, vous lui envoyez une courte vidéo de moins de 10 secondes et de là, s'il y a réciprocité, il est possible d'avoir un échange à l'aide de courts messages vidéo entre les deux personnes. Il n'y a pas de limites quant au nombre d'échanges vidéo que vous pouvez avoir avec une personne, mais le système limite à 5 interpellations gratuites par jour. Ensuite, il faut payer.

L'application n'a pas la prétention de réinventer la roue à trois trous comme le dit si bien le ministre Sam Hamad, mais elle offre tout de même une façon d'avoir une meilleure première idée des candidats. Et probablement que ceux qui seront plus originaux dans un clip de 10 secondes auront plus de chance d'attirer l'attention. Reste alors à votre jugement de faire le reste...

L'application Tutti flirty est disponible en France depuis quelques semaines et arrive tout juste au Québec. À vous de voir si vous désirez tenter votre chance. Pour l'instant, l'application est disponible uniquement pour iOS.

Il est fascinant de voir l'importance que les sites de rencontre ont eue sur le web et comment ces versions 2.0 de la rencontre virtuelle viennent compléter l'offre déjà présente. Selon une étude récente réalisée aux États-Unis par Nielsen, chaque mois, on estime que 10 % de la population visite des tels sites ou utilisent des outils de rencontre en ligne.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos