Bruno Guglielminetti

Bruno Guglielminetti

Bruno suit la techno de près depuis plus de 22 ans, une riche carrière durant laquelle il a occupé les postes de directeur, réalisateur, spécialiste des nouvelles technologies, conseiller, auteur et chroniqueur à Radio-Canada, La Presse puis Le Devoir. Plusieurs prix ont d’ailleurs souligné ses talents de communicateurs.
Bruno Guglielminetti
Canoë

Blue Moon, le House of Cards du Québec?

Bruno Guglielminetti

Est-ce que la série Blue Moon serait le House of Cards de la télé québécoise? Est-ce que cette série va inciter les plus réfractaires à passer à la télé à la carte? Je me pose la question en voyant les derniers chiffres publiés aujourd’hui.

La série originale produite par Fabienne Larouche et Michel Trudeau d’Aetios Productions pour le compte du Club illico dépasse le demi-million de visionnements, en moins d’une semaine.

Évidemment, le nombre n’est pas comparable, mais toute proportion gardée, sachant que le nombre d’abonnements au service de vidéo sur demande illico affiche sa meilleure semaine en matière d’arrivée de nouveaux abonnés depuis son lancement, il y a trois ans. Le parallèle est plutôt intéressant.

À cette époque-ci, en 2013, Netflix avait connu un regain important dans le taux d’abonnement à ses services lors de l’arrivée de la première série de House of Cards et chaque sortie subséquente a provoqué le même phénomène.

Un des faits intéressants entourant Netflix et la série House of Cards, c’est l’utilisation que Netflix fait des renseignements qu’elle collige sur ses abonnés. L’émission a été soigneusement produite à partir d’information, de métadonnées provenant des abonnés du service de vidéo à la carte.

Par exemple pour l’anecdote, combien de fois en moyenne, les abonnés se repassent en boucle les scènes explicites d’une série ou d’un film. Et oui, ils le savent.

C’est ainsi que Netflix a créé de toutes pièces une série à partir des goûts de ses abonnés. Par exemple, ils ont remarqué que les abonnés qui avaient regardé la version britannique de House of Cards, une minisérie de quatre épisodes diffusée en 1990, regardaient beaucoup de films mettant en vedette Kevin Spacey.

Est-ce que les producteurs de Blue Moon ont procédé de la même façon pour offrir le rôle principal à Karine Vanasse et aux autres comédiens comme Luc Picard, Patrice Godin, Éric Bruneau et Caroline Dhavernas?

Je ne le crois pas. Mais c’est quand même intéressant de savoir que nos comportements de téléspectateurs dans un monde numérique peuvent dorénavant avoir un impact sur le genre de télé et de film que nous verrons sur nos écrans, grands et petits.



Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

En production: «Blue Moon»

Voir en plein écran

Vidéos

Photos