Alain McKenna
Canoë

Apple en chute: trois mines d'or encore inexploitées

Essai de l'iPad Pro d'Apple

Voir en plein écran

Alain McKenna

C'est l'hécatombe. Apple n'a vendu «que» 74,8 millions d'iPhone au dernier trimestre, ce qui a déçu plus d'un investisseur.

La logique (boursière): Apple n'est plus le générateur d'une croissance démesurée qu'il était devenu depuis 2008, lançant, avec succès, des portables, des téléphones et des tablettes définissant de tous nouveaux créneaux informatiques.

Si une startup atteignant une valeur d'un milliard de dollars en moins de trois ans est surnommée «licorne» par les investisseurs, on peut dire qu'Apple avait, jusqu'ici, tous les airs d'un mammouth rose, ailé, et cornu. Mais voilà. Même son PDG, Tim Cook, parle d'un avenir rapproché plutôt nuageux, situation économique mondiale oblige.

Pourtant, le fabricant californien ne manque pas de solutions s'il désire se dégager d'une situation où sa croissance dépend, dans une mesure disproportionnée, d'un seul et unique produit : l'iPhone (qui compte pour le deux tiers de ses revenus).

En tout cas nous, ici, on a identifié trois vecteurs de croissance qui demeurent, à ce jour, inexploités par Apple, et qui pourraient définitivement se traduire par une nouvelle croissance. Et on n'a même pas abordé la question d'une voiture électrique griffée de la Pomme!

Les voici donc.

Un MacBook à écran tactile... et détachable

Celle-là, ça fait des mois qu'on en parle, mais le clivage entre Mac OS et iOS, entre les gens qui, chez Apple, relèvent du département informatique et du département de la mobilité, est si grand, que chaque fois qu'on soulève le sujet, on sent comme un vent glacial dans la pièce.

Pourtant, si l'iPad Pro de grand format, et ses périphériques nouveau genre (pour Apple, en tout cas), se positionnent comme un choix de rechange aux ordinateurs traditionnels, il serait de bonne guerre qu'Apple propose aussi un MacBook à écran tactile. Et détachable. Pourquoi pas?

Comme on le dit souvent à la blague, Microsoft a le don de flairer la bonne affaire, technologiquement parlant, mais c'est souvent Apple qui passe par en arrière et qui tire les marrons du feu, grâce à un habile mélange de design et de mise en marché.

Animé par Mac OS, un MacBook à écran tactile serait une bête de productivité. L'équivalent sous Mac du Surface Book avec Windows 10. Cette nouvelle interface tactile forcerait les concepteurs de logiciels à donner un coup de barre pour revamper leurs produits, et Apple pourrait même en profiter pour relancer son App Store pour Mac, lequel, on s'entend, n'a pas réussi à englober l'ensemble de l'offre logicielle pour Mac.

L'utilisateur appuierait sur un bouton et clic!, il serait équipé d'une tablette multimédia pratique dans des contextes où le portable l'est moins : en avion, devant la télé, ainsi de suite.

LIRE LA SUITE:
Relancer Apple (1 de 3): un MacBook à écran tactile... et détachable?
Relancer Apple (2 de 3): Apple VR, façon Microsoft HoloLens
Relancer Apple (3 de 3): Apple Films, façon Netflix (ou Apple Music)




Cliquez sur «J'aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos