Paul Byron souhaite ardemment le retour d’Alexander Radulov et d’Andrei Markov