AFP
Agence QMI

Tennis: l'entraîneur de Serena Williams plaide pour l'introduction du «coaching»

Tennis: l'entraîneur de Serena Williams plaide pour l'introduction du «coaching»

AFP

AFP

L'entraîneur français de l'Américaine Serena Williams, Patrick Mouratoglou, a réclamé jeudi l'introduction du coaching pendant tous les tournois de tennis pour « sortir de cette situation hypocrite ».

« Autoriser le coaching dans un univers qui le mettra en valeur me semble être la prochaine réforme majeure que le tennis doit entreprendre », a écrit Mouratoglou sur son compte Twitter.

Dans son plaidoyer en quatre points, Mouratoglou, qui travaille avec Serena Williams depuis 2012, a rappelé que « le tennis est le seul sport à refuser au coaching en compétition d'exister »: « Dans tous les autres sports, qu'ils soient individuels ou collectifs, le coaching pendant la compétition fait partie intégrante de la performance », a-t-il estimé.

À ses yeux, autoriser le coaching, « sa dramaturgie », permettra au tennis de séduire de nouveaux publics.

Ultime argument, cela mettra fin à l'hypocrisie tolérée par les arbitres et les instances dirigeantes, car « la quasi-totalité des coachs intervient verbalement ou par signes ».

Mouratoglou avait reconnu le mois dernier avoir « coaché » Serena Williams durant la finale de l'US Open que l'ancienne N.1 mondiale avait perdu 6-2, 6-4 face à la Japonaise Naomi Osaka, après avoir craqué nerveusement à la suite d'une altercation avec l'arbitre au début de la seconde manche.

Elle avait été sanctionnée pour avoir échangé avec Mouratoglou. Récusant les accusations de l'arbitre, Williams, en colère, puis en larmes, avait qualifié le Portugais Carlos Ramos de « menteur » et de « voleur ».

Un entraîneur a le droit d'intervenir auprès d'une joueuse sur le circuit WTA, mais pas lors des Grands Chelems, tandis que le coaching n'est pas autorisé sur le circuit masculin.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos