Julie Roy
Agence QMI

Fed Cup: Bianca Andreescu surprend et donne la victoire au Canada

Fed Cup: Bianca Andreescu surprend et donne la victoire au Canada

Bianca Andreescu (Canada) affrontant Yaroslava Shvedova (Kazakhstan) lors du tournoi de la Fed Cup, un événement de la ITF, présenté par BNP Paribas au Stade Uniprix, à Montréal, dimanche le 23 avril 2017. Sur cette photo: Bianca Andreescu (Canada). JOEL LEMAY/AGENCE QMIJOEL LEMAY/AGENCE QMI

Julie Roy

MONTRÉAL - Bianca Andreescu a signé la plus grosse victoire de sa jeune carrière dimanche, au Stade Uniprix de Montréal, en défaisant Yaroslava Shvedova, 51e au monde, en deux manches de 7-6 (1) et 6-4. Du même coup, l'Ontarienne de 16 ans a permis au Canada de l'emporter 3-1 face au Kazakhstan dans sa rencontre de barrage du Groupe mondial II de la Fed Cup.

Andreescu a mis quelques parties pour trouver son rythme et pour s'ajuster au niveau de jeu de la Kazakhe de 29 ans, qui l'a d'ailleurs brisée à sa première présence au service. La Canadienne qui occupe le 188e rang mondial a ensuite pris ses aises sur le terrain.

Grâce à sa ténacité et à son large éventail de coups, Andreescu a remonté son adversaire pour finalement lui soutirer la première manche au bris d'égalité.

Les deux joueuses se sont livré une lutte de tous les instants en deuxième manche. Encore une fois, l'Ontarienne a su bien gérer la pression et faire preuve d'opportunisme en brisant Shvedova au neuvième jeu. Sans trembler, elle a ensuite bouclé la victoire au service.

Une deuxième victoire pour Abanda

Plus tôt en journée, Françoise Abanda a été brillante face à Yulia Putintseva, 31e raquette mondiale, qu'elle a vaincue en deux manches de 6-3.

Après un début de match en demi-teinte, la Montréalaise de 20 ans, 186e au monde, a remporté cinq jeux consécutifs pour s'emparer de la première manche. Elle a poursuivi sur sa lancée en deuxième manche, brisant son adversaire d'entrée.

La Kazakhe de 22 ans s'est accrochée jusqu'à la toute fin, sans manquer d'évacuer sa frustration face à l'arbitrage. Le bouillant caractère de Putintseva n'a toutefois pas semblé atteindre Abanda, qui a terminé le travail en 1 h 28 min.

«Je voulais l'attaquer et éviter d'entrer dans de longs échanges avec elle. Elle avait de la difficulté quand j'avançais dans le terrain et que je mettais de la pression alors c'est ce que j'ai essayé de faire tout au long du match», a indiqué Abanda.

Le jeu d'attaque de la Québécoise a véritablement débloqué au cinquième jeu, à partir duquel elle s'est mise à enchainer les coups gagnants. Elle en cumulera 21 au cours de la rencontre contre 10 pour Putintseva.

Cette dernière, qui ne ratait pratiquement rien en début de match, a ensuite été forcée à l'erreur puisque débordée par les puissantes frappes de la Canadienne. Au final, Putintseva a commis 16 fautes directes contre 29 pour son adversaire.

Il s'agissait de la deuxième victoire d'Abanda cette fin de semaine. Samedi, elle avait également disposé de Shvedova en deux manches.

«Ça fait plaisir de battre des filles du top 50. Ce sont des victoires prometteuses. C'est vraiment à ce niveau de jeu que je veux jouer», a conclu Abanda.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos