Agence QMI

Eugenie Bouchard «très surprise et déçue»

Eugenie Bouchard «très surprise et déçue»

Maria Sharapova et Eugenie Bouchard.Photo Mal Fairclough / AFP

Eugenie Bouchard n'a jamais caché qu'elle avait grandi en admirant Maria Sharapova.

La Québécoise s'est donc dite «très surprise et déçue» d'apprendre que la Russe avait échoué à un test antidopage.

«Comme je l'ai dit avant, elle était mon idole quand j'étais enfant. Penser à votre idole d'enfance et vous demander si c'était un mensonge est quelque chose qui m'a affectée beaucoup», a déclaré Bouchard en conférence de presse, après sa victoire face à l'Américaine Sloane Stephens au deuxième tour du tournoi d'Indian Wells, tard samedi.

«Nous n'en savons pas encore assez, mais d'avoir à se questionner est déjà décevant», a-t-elle ajouté.

En début de semaine dernière, l'ancienne numéro 1 mondiale a admis avoir été testée positive au meldonium, un médicament qu'elle ingérait depuis 10 ans et qui a été ajouté à la liste des produits prohibés par l'Agence mondiale antidopage le 1er janvier dernier.

Sharapova a été suspendue à titre provisoire. Elle devait déjà être absente à Indian Wells, blessée à l'avant-bras.

Un cliché de Sharapova posant avec Bouchard, enfant, a circulé sur la toile il y a quelques années. Les deux joueuses ont aussi été photographiées ensemble dans le cadre d'une campagne publicitaire de leur commanditaire Nike, qui a suspendu son association avec la septième mondiale la semaine dernière.

Une première rencontre

Bouchard fera face à l'inconnu, lundi, au troisième tour du tournoi d'Indian Wells. En Timea Bacsinszky, la Québécoise rencontrera une joueuse qu'elle n'a jamais affrontée. Les deux joueuses doivent disputer le troisième match du jour sur le court central.

Classée 21e au monde en date de dimanche soir - et 12e favorite du tournoi -, la Suissesse ne connaît pas un bon début de saison, comme en témoigne sa fiche de 3-6. Bacsinszky, 26 ans, n'en est qu'à un second troisième tour cette saison, après celui qu'elle avait atteint à Doha, à la fin février.

C'est tout le contraire pour «Genie». La Montréalaise de 22 ans connaît un bon début de campagne, après sa débandade de l'an dernier. Elle a déjà signé 15 victoires, soit trois de plus qu'en 2015, contre cinq revers.

Bouchard a atteint deux finales, à Hobart, en janvier, et à Kuala Lumpur, début mars.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos