Agence QMI

Le Canada s'incline devant la France en Coupe Davis

Les joueurs de tennis canadiens n'ont pas fait le poids devant les Français, tous classés parmi les 20 meilleurs au monde en simple, s'inclinant 3-0 samedi dans la rencontre de premier tour du Groupe mondial de la Coupe Davis, présentée en Guadeloupe.

Sans la présence du meilleur Canadien Milos Raonic, blessé, et de Daniel Nestor, un vieux routier du double absent pour des raisons familiales, la troupe du capitaine Martin Laurendeau n'a pu rivaliser avec la puissance tricolore.

Vasek Pospisil et Philip Bester ont perdu en trois manches de 7-6 (4), 6-1 et 7-6 (4) le match de double face à Richard Gasquet et Jo-Wilfried Tsonga, samedi, au Vélodrome Amédée Detraux de Baie-Mahault.

«Perdre est toujours décevant, principalement quand tu joues pour ton pays, mais nous avons tout donné et nous n'avons pas de regrets, a assuré Pospisil.

«Les conditions étaient difficiles, nos adversaires étaient coriaces; cela a été un dur week-end. L'issue n'a surtout pas été celle que l'on espérait. »

Les représentants de l'unifolié ont bien failli causer une surprise au premier «set», mais ils n'ont pu profiter de quatre balles de manche au 10e jeu.

Tsonga, qui a connu quelques ennuis au filet, a su se ressaisir à temps au service afin d'égalité le pointage et éventuellement filer vers la victoire.

Bester, moins expérimenté que Pospisil, a été la cible de ses rivaux, mais a tout de même combattu avec honneur.

«Lorsque tu représentes ton pays, tu veux donner ton 150 %. Je sentais que j'avais ma place sur le terrain et que je réussissais bien à contrôler ma nervosité, a avancé Bester après la rencontre. Je crois que nous étions la meilleure équipe à la première manche et à la troisième, mais nous n'avons pas su profiter de nos chances.»

Gasquet et Tsonga ont cependant eu le dernier mot, dominant en fond de terrain pendant 2 h 43 min de jeu.

En quart de finale

La France s'est ainsi qualifiée pour les quarts de finale où elle affrontera l'Allemagne ou la République tchèque en juillet. Les Tchèques menaient 2-1 au terme du double, samedi.

La veille, Frank Dancevic, 245e mondial, avait perdu aux dépens de Gaël Monfils, 17e, 6-3, 6-1 et 6-3, tandis que Pospisil, 44e, a laissé filer une avance devant Gilles Simon, 19e, baissant pavillon 7-5, 6-3 et 6-3.

«Nous devons oublier cette défaite et nous tourner vers la rencontre de septembre pour rester dans le Groupe mondial, croit Laurendeau. J'espère que d'ici là, les gars joueront beaucoup de tennis, resteront en santé et seront prêts pour la prochaine bataille.

«Il n'est pas facile de faire sa place dans le Groupe mondial et d'y rester. C'est un privilège et un honneur d'en faire partie.»

Aussi sur Canoe.ca


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos