Agence QMI

Eugenie Bouchard en finale à Kuala Lumpur

La mauvaise saison qu'a connue Eugenie Bouchard l'an dernier est définitivement derrière elle.

La Québécoise reprend tranquillement confiance et samedi, elle a atteint une deuxième finale en 2016.

Après avoir perdu lors du match ultime à Hobart, en Australie, au mois de janvier, face à la Française Alizé Cornet, Bouchard s'est qualifiée pour la finale du tournoi de tennis de Kuala Lumpur, en Malaisie, à la suite d'une victoire sur la Britannique Naomi Broady.

La sixième tête de série de l'événement et 52e joueuse mondiale l'a emporté en deux manches de 6-4 et 6-3, en 1 h 16 min de jeu.

Face à 96e raquette de la planète, Bouchard a résisté à 10 as, elle qui n'en a réussi que deux.

Au chapitre des doubles fautes, elle en a commise deux contre trois pour Broady.

«Mon style est toujours très agressif, mais je n'ai pas vraiment pu attaquer sa première balle, a observé la gagnante, des propos rapportés sur le site internet officiel de la WTA. Elle est excellente au service, puissante, rapide et précise. J'ai seulement tenté de garder mon retour en jeu.»

Malgré la puissance de l'Européenne, la Montréalaise de 22 ans a réalisé trois bris en 13 tentatives sans jamais perdre son service, malgré les trois chances qu'elle a accordées à son adversaire.

Contre Svitolina

En finale, Bouchard fera face à l'Ukrainienne Elina Svitolina. La deuxième favorite de la compétition et 19e mondiale a vaincu la Chinoise Lin Zhu, issue des qualifications, en deux manches identiques de 6-3.

«Genie», qui est en quête d'un deuxième triomphe en carrière au sein de la WTA, après son sacre à Nuremberg, en 2014, n'a jamais gagné contre Svitolina en trois occasions, malgré des affrontements chaudement disputés.

«Je suis arrivée tôt pour ce tournoi et j'ai travaillé fort à l'entraînement afin d'améliorer plusieurs aspects de mon jeu, a-t-elle expliqué. J'ai le sentiment que j'ai déjà progressé par rapport à la semaine dernière et c'est mon premier objectif.»

Leur dernier rendez-vous est survenu sur surface dure, comme c'est le cas en Malaisie, à Cincinnati en 2015. Bouchard s'était alors inclinée 7-6 (6) et 7-5.

Un beau défi

«J'anticipe un bon match, a indiqué Svitolina, détentrice de trois titres en simple. Je pense qu'elle [Bouchard] commence en force et je devrai être concentrée pour profiter de mes chances. Présentement, je joue et je sers bien, alors ce sera un bon test. J'ai déjà hâte à la finale.»

Pour la Canadienne, il s'agira seulement d'un deuxième duel face à une joueuse du top 20 cette année. Elle avait perdu au deuxième tour des Internationaux d'Australie face à la Polonaise Agnieszka Radwanska, alors classée quatrième.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos