Agence QMI

«Je voyais quatre balles plutôt qu'une» -Eugenie Bouchard

Dernière mise à jour: 04-03-2016 | 15h56

Victime de malaises, Eugenie Bouchard a tout de même trouvé le moyen de l'emporter en deux manches de 6-1 et 6-4 sur la modeste 128e joueuse mondiale, la Turque Cagla Buyukakcay, vendredi, lors des quarts de finale du tournoi de tennis de Kuala Lumpur.

«Elle est une bonne rivale, mais j'ai le sentiment d'avoir été très agressive et solide à la fois, a expliqué Bouchard au site internet officiel de la WTA. Je me suis sentie un peu étourdie au début du second set, mais j'ai réussi à passer à travers.»

En demi-finale, elle affrontera la Britannique Naomi Broady, 96e de la planète, qui a surpris la 31e raquette de la WTA et troisième tête de série de l'événement, l'Allemande Sabine Lisicki, 7-6 (4), 1-6 et 7-5.

Bouchard a remporté le seul duel entre les deux joueuses, sur surface dure en Floride en 2012.

Sixième favorite en Malaisie et 52e mondiale, la Québécoise a demandé un temps d'arrêt médical alors qu'elle tirait de l'arrière 2-1 au deuxième engagement, probablement en raison d'un coup de chaleur. Elle tanguait d'inconfort sur sa chaise et le médecin a vérifié sa pression. Bouchard a renoué avec l'action après de longues minutes, non sans peine.

Conditions extrêmes

«C'est vraiment difficile ici, c'est très humide en Malaisie, a confirmé "Genie". Parfois, je voyais quatre balles plutôt qu'une. Mais le thérapeute m'a aidé un peu et j'ai continué de me battre. J'y suis allée un point à la fois et j'ai été chanceuse de l'emporter en deux manches.»

La jeune femme de 22 ans a dû puiser au fond de ses ressources pour venir à bout de Buyukakcay en 1 heure 31 minutes de jeu.

Malgré tout, Bouchard a réussi trois as contre aucun pour son adversaire, mais a commis quatre doubles fautes alors que la Turque n'en a échappé qu'une.

La joueuse de Westmount a de plus réussi quatre bris en 11 tentatives, ne cédant son service qu'une fois en deux occasions.

Bouchard est en quête du deuxième titre de la WTA de sa carrière, après celui de Nurnberg en 2014, et de son huitième sacre professionnel.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos