AFP

Le jeune Kyrgios remporte son premier titre

Le jeune Kyrgios remporte son premier titre

Nick Kyrgios a triomphé à Marseille.Photo Franck Pennant / AFP

Dernière mise à jour: 21-02-2016 | 18h41

L'Australien Nick Kyrgios, 41e joueur mondial, a remporté à 20 ans le premier titre ATP de sa carrière à Marseille en battant en finale le Croate Marin Cilic (12e), 6-2, 7-6 (3), dimanche.

Le jeune Australien succède au palmarès marseillais au Français Gilles Simon et confirme qu'il pourrait bien être l'une des terreurs du circuit dans les années à venir.

«Ma confiance a grandi crescendo durant la semaine. Je ne m'attendais pas à gagner ici mais j'ai vraiment bien servi depuis le début du tournoi et cela joue beaucoup dans mes performances», a-t-il expliqué.

Kyrgios disputait seulement sa deuxième finale sur le circuit après Estoril en 2015 où il s'était incliné sur terre battue face au Français Richard Gasquet.

De son côté, Cilic a joué sa 24e finale pour 14 titres, dont le plus fameux en 2014, les Internations des États-Unis.

Natif de Canberra, fils d'un père grec et d'une mère malaisienne, Kyrgios est un personnage atypique, au caractère bien trempé. Et surtout un joueur doué.

À Marseille, il a réussi une semaine éblouissante, éliminant notamment Gasquet (10e), et le Tchèque Thomas Berdych (8e) avant de venir à bout de Cilic au stade ultime.

Kyrgios n'a pas perdu le moindre set en cinq matchs. Il n'a pas non plus concédé son service durant cette semaine parfaite. Un bonheur ne venant jamais seul, le jeune homme a aussi été convoqué par Lleyton Hewitt pour affronter les États-Unis en Coupe Davis début mars.

Déjà vainqueur cette saison de la Coupe Hopman (en duo avec Daria Gavrilova) après avoir dominé entre autres le Britannique Andy Murray, Kyrgios affirmait en début de semaine «vouloir enfin lancer sa carrière au plus haut niveau».

À Marseille, il a laissé son image de mauvais garçon au vestiaire pour se montrer impeccable dans l'attitude et dans le jeu (tant au service que dans les échanges).

Droitier au revers à deux mains, l'Australien se méfiait des qualités de serveurs de Cilic.

«Quand il est en danger dans le jeu, Marin s'appuie sur son service et cela lui suffit souvent pour s'en sortir», avait prédit Kyrgios.

Dimanche, en réussissant davantage d'aces et de points gagnants sur sa première balle que son opposant, Kyrgios a toutefois dominé son adversaire dans ce secteur de jeu, tout en étant intraitable en retour de service.

Etonnant, pour son premier titre, le jeune homme n'a pas exulté en fin de match, se contentant d'une attitude sobre, voire désinvolte... «J'ai gagné. Mais ce n'était qu'un match de tennis, non», a-t-il expliqué, fidèle à son image de joueur à part

Nadal éliminé en demi-finale par Cuevas

L'Espagnol Rafael Nadal, cinquième joueur mondial, a été éliminé samedi en demi-finale du tournoi ATP-500 sur terre battue de Rio par l'Uruguayen Pablo Cuevas 6-7 (6), 7-6 (3), 6-4.

Vainqueur de la première édition du tournoi de Rio en 2014, Nadal, tête de série numéro 1, avait profité vendredi d'une blessure à une épaule de l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov (33e) pour atteindre le dernier carré sans jouer.

Leur dernière confrontation, l'année dernière et déjà à Rio, en quart de finale, avait duré jusque tard dans la nuit. Cette fois, Cuevas, qui n'avait jamais battu l'Espagnol, s'est appuyé sur onze aces pour se défaire d'un Nadal bien maladroit (33 fautes directes).

Le «Taureau» a même gaspillé deux balles de set en enchaînant une double faute et un coup droit trop long dans le premier tie-break avant de céder devant les 17 premiers services (dont sept as) de rang de Cuevas dans le dernier set.

«J'ai raté ma chance, c'est tout, a expliqué Nadal. Je me suis battu jusqu'au bout. Je dois savoir l'accepter et continuer à travailler pour changer cette dynamique (...) Je n'ai pas remporté de titres donc les deux derniers tournois sont un peu décevants. Mais j'ai eu des opportunités: j'ai perdu deux fois en demi-finale et, maintenant, je dois penser à Indian Wells.»

C'est seulement la deuxième fois, depuis 2005, que Nadal perd sur terre battue contre un adversaire qui ne figure pas dans le top 30 mondial.

Pour la première fois depuis trois ans, il n'y aura aucun Espagnol en finale puisque Pablo Cuevas affrontera l'Argentin Guido Pella, tombeur, dans l'autre demi-finale, de l'Autrichien Dominic Thiem 19e mondial 6-1, 6-4.

Delray Beach: le titre pour Sam Querrey

L'Américain Sam Querrey a remporté le tournoi de Delray Beach en battant en finale son compatriote Rajeev Ram 6-4, 7-6 (6), dimanche.

Querrey, 61e mondial et vainqueur en demi-finale la veille de l'Argentin Juan Martin del Potro, a ajouté un huitième titre à son palmarès, le premier depuis sa victoire à Los Angeles en 2012.

Rio de Janeiro: Schiavone succède à Errani

L'Italienne Francesca Schiavone a succédé à sa compatriote Sara Errani au palmarès du tournoi sur terre battue de Rio de Janeiro en battant l'Américaine Shelby Rogers 2-6, 6-2, 6-2, dimanche en finale.

Francesca Schiavone, âgée de 35 ans, a fait étalage de son expérience pour prendre le meilleur sur sa cadette de 12 ans, légèrement mieux classée qu'elle: 131e contre 132e mondiale. Elle a ainsi été la troisième Italienne à gagner un tournoi WTA depuis dimanche dernier, après Roberta Vinci à Saint-Pétersbourg dimanche dernier et Errani samedi à Dubaï.

«Les conditions sont difficiles ici, alors je me suis entraînée aussi dur que je le pouvais afin d'être prête à tenir jusqu'au bout», avait expliqué Schiavone en début du tournoi.

Si elle n'a pas aussi bien servi que son adversaire (61% de premières balles contre 67%) en dépit de quatre aces, la championne de Roland-Garros 2010 a su mieux les transformer en points: 76% contre 64%.

Et comme elle s'est montrée plus performante en retours de services (50% contre 41%), elle a pu faire la différence sur les points importants. Après 1 h 47 min de jeu, l'Italienne a donc soulevé le septième trophée de sa carrière.

Francesca Schiavone est tombée à la 132e place mondiale après avoir été dans le top 10 (7e) en 2010, l'année de son triomphe à Roland-Garros. Elle disputait la 18e finale de sa carrière, la première depuis sa victoire à Marrakech en 2013. Shelby Rogers en était, elle, à sa deuxième.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos