Etienne Bouchard
Agence QMI

Foi d'Eugène Lapierre, «Genie» reviendra au sommet

Eugenie Bouchard

Voir en plein écran
Previous Next

Etienne Bouchard

MONTRÉAL - Les nuages gris de 2015 sont derrière la meilleure joueuse de tennis au Québec, Eugenie Bouchard, selon Eugène Lapierre, le directeur de la Coupe Rogers.

Ce dernier croit que la 58e raquette mondiale retrouvera prochainement sa place au soleil et ses rivales n'ont qu'à bien se tenir.

«Genie» a gagné sept de ses 10 affrontements depuis le début janvier. Sa présence en finale au tournoi de Hobart constitue un aperçu de ce qu'elle pourrait offrir à son armée d'admirateurs.

«Eugenie a montré de belles choses et sa décision de continuer l'entraînement se défend, car je pense qu'elle reviendra en grande forme, certainement au même niveau qu'en 2014, a commenté Lapierre, qui est également le vice-président de Tennis Canada, jeudi. Je crois qu'elle sera de retour parmi les meilleures.»

À ses yeux, la jeune femme qui célébrera son 22e anniversaire le 25 février semble dans un état d'esprit différent.

«La fameuse guigne du "sophomore jinx" [ou de la deuxième année] est derrière elle. Elle a la confiance nécessaire et maintenant, il lui faut plus de constance, a mentionné Lapierre. Avant, elle avait de la misère avec la pression venant avec le fait d'être une joueuse connue du tennis, mais aussi une vedette internationale. Elle doit simplement continuer de composer avec ça.»
Raonic impressionnant

Présent au Stade Uniprix pour une activité annonçant le Festival d'hiver de Tennis Canada, le dirigeant avait de bons mots au sujet de Milos Raonic, demi-finaliste à Melbourne.

«Il a été malchanceux en subissant une déchirure à l'aine, mais il est impressionnant. Milos a réinventé son style de jeu. Son service est toujours là et désormais, il peut gagner des points avec un coup droit à peine frappé à plat, a-t-il émis. En plus de pouvoir échanger en fond de court, il est capable de monter au filet et d'exceller.»

Lapierre se dit aussi optimiste pour Aleksandra Wozniak, qui a signé une victoire en deux matchs lors du récent duel de la Coupe Fed opposant le Canada au Bélarus.

«Ça fait du bien de la voir remonter la pente. J'ai aimé son attitude et c'est une fille du top 100, a-t-il affirmé. En fond de terrain, elle frappe avec assurance, mais son service doit redevenir dangereux.»

Déception

Néanmoins, tout n'est pas rose dans les troupes québécoises. La performance des joueurs juniors en Australie a été décevante.

«On s'attend à voir nos jeunes progresser et faire mieux qu'en 2015, a commenté Guillaume Marx, qui supervise la carrière de Félix Auger-Aliassime, éliminé au troisième tour à Melbourne. Oui, il y a la pression de l'extérieur et celle que l'athlète se donne, mais il doit la tourner en positif.»

Aussi sur Canoe.ca


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos