Richard Boutin
Agence QMI

«La défaite fait mal» - Aleksandra Wozniak

«La défaite fait mal» - Aleksandra Wozniak

Aleksandra Wozniak.Photo Didier Debusschère / Agence QMI

Richard Boutin

QUÉBEC - Même si elle revient de loin, Aleksandra Wozniak aurait voulu fermer les livres pour le Canada à la Coupe Fed.

«La défaite fait mal, a exprimé Wozniak, dimanche. C'est difficile à gérer. Je suis déçue. J'ai besoin de m'habituer à jouer deux parties consécutives. J'ai tenté de m'accrocher sur chaque point. J'ai franchi un grand pas et je dois continuer d'aller de l'avant. Ce fut une très belle semaine.»

Victorieuse samedi, à son premier match en Coupe Fed depuis avril 2014, Wozniak a tout donné, mais ce ne fut pas suffisant pour vaincre Aliaksandra Sasnovich qui l'a emporté en deux manches de 6-4. La 100e raquette mondiale a brisé Wozniak dans les derniers jeux des deux sets pour signer son deuxième de trois triomphes de la fin de semaine.

«Sasnovich a joué un solide match, bien meilleur que samedi, a louangé Wozniak, qui est de retour au jeu depuis peu après avoir subi une délicate opération à l'épaule droite en octobre 2014.

Coups variés

«Elle a bien varié ses coups comme les filles du top 50 le font. Elle jouait bien les angles et c'était très différent du premier match. C'est rare qu'un adversaire joue aussi bien les angles. Elle frappait lourd. Ça faisait un bout que je n'avais pas affronté une fille avec un tel style de jeu. C'était une bataille autant physique que mentale.»

Le Canada devra sauver sa place dans le Groupe mondial II lors d'une rencontre de barrage en avril et Wozniak a bien l'intention de répondre présent de nouveau. «Si je suis en santé, c'est certain que je vais être présente.»

Performance «très positive»

Sylvain Bruneau a bien aimé la prestation de Wozniak.

«Sa performance est très positive, a mentionné le capitaine de l'équipe canadienne. Elle a joué deux bons matchs. Comme tout capitaine dans une situation similaire où une fille fait très bien en simple, je me suis interrogé sur la possibilité d'apporter un changement pour le double, mais Alek n'a pas joué beaucoup récemment et elle a été absente une longue période. J'avais aussi envie de donner une chance à Gabriela [Dabrowski] et Carol [Zhao].»

Wozniak abondait dans le même sens même si elle a disputé plusieurs parties en double en Coupe Fed.

«Parce que j'ai peu joué, c'était la meilleure décision. La meilleure équipe a joué.»

Abanda n'a jamais lâché

La Québécoise Françoise Abanda a signé sa deuxième victoire en carrière à la Coupe Fed en gagnant contre Olga Govortsova en deux manches identiques de 6-4, dimanche, à Québec.

À chaque manche, Abanda a effacé des déficits de 4-2 avant de s'imposer devant la joueuse du Bélarus qui occupe le 73e rang au classement de la WTA. Elle a conclu en brisant le service de son adversaire.

«Même en retard 4-2, je suis demeurée concentrée, a expliqué Abanda. Parce que c'était le premier match de l'affrontement, j'étais nerveuse samedi, mais j'étais plus calme, aujourd'hui [dimanche]. J'étais sereine.»

«J'ai vraiment bien joué dans les moments importants, a-t-elle poursuivi. Je savais que j'affrontais une bonne joueuse avec beaucoup d'expérience. Parce que mon adversaire est dans le top 100, c'est une victoire qui est bonne pour ma confiance. J'ai aussi été chanceuse sur quelques points où Govortsova a mal joué. Je voulais être l'agresseur et rentrer dans le terrain.»

Moins d'erreurs

Avec 43 fautes directes samedi, Abanda s'était placée dans une situation délicate. Dimanche, elle a beaucoup mieux joué avec 27 fautes directes et 31 coups gagnants.

«Mon objectif était de réduire les fautes directes, a souligné la 332e joueuse mondiale. Il faut toutefois trouver le juste milieu entre diminuer le nombre d'erreurs et ne pas être agressif. Quant à mon service, j'étais inquiète à un moment donné. Ça va vite à l'intérieur et c'est difficile de toujours garder son service.»

Il y a eu 10 bris de service au cours de l'affrontement.

À Montréal, en avril dernier, Abanda avait défait la Roumaine Irina-Camelia Begu alors classée 33e au monde.

«Je suis aussi contente des deux victoires, a-t-elle indiqué. Ma victoire d'aujourd'hui [dimanche] était très importante parce qu'elle donnait les devants 2-1 à l'équipe.»

Une foule similaire à samedi, soit d'environ 1000 personnes, a assisté aux deux premières parties. Certains ont quitté le PEPS avant le début du double.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos