François Bontoux
AFP

Serena Williams est en forme

Serena Williams est en forme

Serena Williams.Photo AFP

François Bontoux

Dernière mise à jour: 18-01-2016 | 13h16

Les vedettes ont franchi le premier tour des Internationaux d'Australie lundi à Melbourne sans se laisser perturber par les révélations des médias britanniques sur des matches truqués qui ont passablement alourdi une atmosphère déjà surchauffée par un soleil de plomb.

Seize membres du top 50 mondial, dont huit joueurs en lice à Melbourne impliqués dans des matchs truqués lors de la dernière décennie! L'affirmation fracassante de la BBC et du site BuzzFeed a plombé l'ambiance dans la fournaise australienne quelques heures avant le début du tournoi.

«Seulement des spéculations», a affirmé Novak Djokovic. Certes, mais le numéro 1 mondial a quand même confirmé avoir été lui-même indirectement approché pour perdre volontairement un match en 2007.

L'ATP, soupçonnée d'avoir voulu étouffer plusieurs affaires, a été contrainte d'improviser une conférence de presse pour s'affirmer «vigilante, pas complaisante».

Les guérissons

Le duel entre Serena Williams et l'Italienne Camila Giorgi était un des plus attendus de la première journée car on voulait savoir comment allait le genou de l'Américaine, gênée pendant sa préparation.

«Très bien, merci», a répondu la tenante du titre, victorieuse 6-4, 7-5 de sa première rencontre officielle depuis sa défaite en demi-finale des Internationaux des États-Unis en septembre.

Pour un convalescent, Roger Federer se porte plutôt bien lui aussi. Demandez à son adversaire, le Géorgien Nikoloz Basilashvili, 104e mondial, balayé 6-2, 6-1, 6-2 en 1h 12 min.

«Cette année, je n'avais pas encore pu jouer comme il faut», a commenté le Suisse, embêté au tournoi de Brisbane, où il est quand même allé en finale, battu par le Canadien Milos Raonic, par un rhume qui semble n'être plus qu'un mauvais souvenir.

Forfait à ce même tournoi à cause d'un problème au bras, Maria Sharapova va également beaucoup mieux. La Russe, finaliste sortante, n'a mis qu'un peu plus d'une heure pour éliminer la Japonaise Nao Hibino 6-1, 6-3.

La leçon

À 19 ans, le Sud-Coréen Chung Hyeon est considéré comme un futur grand. Mais il a pu mesurer le chemin qui lui reste à parcourir en se frottant pour la première fois à Novak Djokovic. Bon maître, Djokovic n'a eu que des mots gentils pour son jeune rival corrigé 6-3, 6-2, 6-4.

«Il a un très bon jeu de fond de court, surtout en revers. Quand il prend le rythme, il peut servir bien aussi. Pour quelqu'un de sa taille, il bouge très bien. On dit qu'il pourrait être l'un des meilleurs dans l'avenir et il en a le potentiel, sans aucun doute. Il lui manque juste de l'expérience. Il lui faut du temps.»

Les chiffres

50: les tournois du Grand Chelem disputés d'affilée par le Tchèque Tomas Berdych, vainqueur expéditif de l'Indien Yuki Bhambri 7-5, 6-1, 6-2.

32: la température au moment de taper les premières balles, emportées en plus par un vent fort. «Difficile de voir du grand tennis dans ces conditions», a dit le Français Gilles Simon, qui sait pourtant qu'il peut faire encore bien plus chaud pendant l'été austral.

7: les têtes de série éliminées dès la première journée, deux hommes (Benoît Paire, Ivo Karlovic) et cinq femmes (Andrea Petkovic, Caroline Wozniacki, Sloane Stephens, Sara Errani, Samantha). Les 25 autres sont passées.

Les phrases

«Chérie, je crois que nous devrions avoir d'autres enfants». Novak Djokovic au public de la Rod Laver Arena après sa victoire. Le Serbe a vécu sa meilleure saison sur le circuit l'an passé, après la naissance de son premier fils en 2014.

«Nul». L'avis du Français Benoît Paire, tête de série no 17, à propos de sa performance contre l'Américain Noah Rubin, 328e mondial.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos