Avec AFP
Agence QMI

Milos Raonic champion à Brisbane

Avec AFP

Dernière mise à jour: 10-01-2016 | 16h27

Dans une reprise de la finale de l'an dernier à Brisbane, le Canadien Milos Raonic a finalement eu le dernier mot face à Roger Federer, dimanche.

Le puissant serveur a vaincu le Suisse en deux manches identiques de 6-4, décrochant ainsi son premier titre de la saison sur le circuit de l'ATP et son huitième en carrière. Il a également signé un deuxième gain seulement en 11 confrontations face à son rival helvétique, tout en amorçant à la perfection sa préparation pour les Internationaux d'Australie, prévus du 18 au 30 janvier à Melbourne.

Enfin, Raonic a vengé son échec subi dans le duel ultime du tournoi de Brisbane en 2015, lorsque Federer avait savouré son 1000e triomphe à vie.

«Compte tenu du déroulement des neuf derniers mois, disons que ça fait du bien, a commenté le héros du jour sur le site de l'ATP. Cette victoire amène plusieurs bonnes choses et est en quelque sorte la cerise sur le sundae. Ça signifie surtout à quel point le travail entamé avec mon équipe rapporte actuellement.»

«En même temps, avec les difficultés que j'ai connues l'an passé, c'est peut-être une bonne façon pour moi de montrer aux autres gars que j'affronterai à Melbourne que j'ai retrouvé mon jeu», a-t-il poursuivi.

Le vainqueur a toutefois eu certains ennuis au service, commettant quatre de ses six doubles fautes au deuxième set. Il a en revanche rebondi pour reprendre un bris et conclure la manche en 1 h 27 min.

«Contre lui (Federer), c'est toujours de savoir qui dictera le jeu, a expliqué l'Ontarien. Mis à part ces problèmes, je crois avoir été en contrôle au service. (...) Je me suis donné des opportunités et j'ai ensuite pu capitaliser sur celle-ci.»

Par ailleurs, le joueur canadien a dû demander une pause en seconde manche à cause d'une douleur aux muscles adducteurs.

«Après cet arrêt, j'ai eu un peu de misère à pousser à fond, du moins, jusqu'à ce que je retrouve mes jambes, a-t-il déclaré. C'est possiblement pour cette raison que mes services n'étaient pas à la hauteur.»

Quatrième tête de série de l'événement, Raonic a claqué six as contre sept pour son opposant, mettant la main sur 82 % des points disputés sur sa mise au jeu initiale. Il a dominé 64-57 au chapitre des points gagnés.

Le champion a empoché la somme de 72 000 $ et ajouté 250 points de classement à sa fiche.

***

Triomphe de Wawrinka

Stan Wawrinka, no 4 mondial, a remporté le tournoi de Chennai pour la 4e fois en huit participations, dont la troisième d'affilée, en battant 6-3, 7-5 dimanche le Croate Borna Coric, pour devenir le neuvième joueur à réaliser un triplé dans l'histoire de l'ATP.

«Je m'attendais à un match difficile parce qu'il est jeune et très bon. Et c'était effectivement très dur, j'ai dû produire mon meilleur tennis», a réagi Wawrinka, vainqueur aussi dans la cité indienne en 2011, 2014 et 2015.

«Je voudrais aussi féliciter Borna pour sa première finale à son premier tournoi de l'année. J'aime revenir à Chennai qui me met dans des conditions parfaites pour la suite de la saison. En plus, le public est extraordinaire», a ajouté Wawrinka, âgé de 30 ans et couronné l'an passé à Roland-Garros, son deuxième titre majeur après les Internationaux d'Australie gagné en 2014, justement, après son deuxième trophée indien.

«Je vais d'abord savourer ma victoire et, après, je verrai ce qui pourrait m'arriver aux l'Internationaux d'Australie», a ajouté Wawrinka après avoir soulevé le 11e titre de sa carrière.

Au cours d'une partie animée, Wawrinka a fait le premier break au 6e jeu pour mener 4-2 et même si Coric, 44e joueur mondial à 19 ans, a compté cinq balles pour récupérer immédiatement son service perdu, le Suisse a fait parler l'expérience.

«J'ai bien servi et gagner en deux sets comme tout au long de la semaine me fait vraiment plaisir», a encore dit le Suisse de 3O ans qui avait effectué le break décisif au 11e jeu grâce à un très beau revers.

Borna a volontiers reconnu la supériorité de Wawrinka «au service, en revers et en coup droit». «J'ai vécu une belle semaine grâce à un public extraordinaire. C'est grâce à vous que je n'arrêtais pas de courir», a commenté avec humour le jeune Croate.

- Avec AFP

Aussi sur Canoe.ca




Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos