AFP

Djokovic écrase Nadal

Djokovic écrase Nadal

Novak Djokovic pose avec son trophée. Photo AFP

Le Serbe Novak Djokovic a offert samedi une leçon de tennis à l'Espagnol Rafael Nadal, s'imposant en finale du tournoi ATP de Doha en deux manches de 6-1 et 6-2.

«La façon dont j'ai remporté la rencontre me donne encore plus de confiance. Avec Rafael, on se connait par coeur. C'était un défi énorme, avec une dimension émotionnelle particulière. C'était superbe», a commenté le vainqueur sur le court après sa victoire acquise en moins de 1 h 15 min de jeu.

Avec le 60e titre de sa carrière, Djokovic lance ainsi idéalement sa saison 2016, à une semaine du début des Intertnationaux d'Australie, première levée du Grand Chelem où le Serbe défendra son titre conquis l'an passé.

Sa saison 2015 était proche de la perfection, avec trois titres du Grand Chelem (Australie, Wimbledon et Flushing Meadows), six Masters 1000 et le Masters de fin de saison.

Avec ce premier titre avant le tournoi à Melbourne, il réalise encore un meilleur départ, lui qui s'était arrêté en quart de finale l'an passé dans l'Émirat contre le Suisse Stan Wawrinka.

Samedi à Doha, l'écart entre les deux joueurs a été impressionnant. Nadal a souffert au second service, ne remportant en moyenne que deux points sur cinq.

Le dernier jeu de service a été à l'image de la rencontre, avec un Djokovic qui prend de vitesse Nadal en deux ou trois coups de raquette.

Trente coups gagnants, une seule balle de bris à disputer et sauvée, quatre balles de bris converties, 75% de première balle: toutes les statistiques étaient en faveur du Serbe.

«J'ai joué un tennis proche de la perfection aujourd'hui. Dès le début de la rencontre, j'ai réussi à jouer chaque point comme je le souhaitais», a-t-il ajouté.

Djokovic visera cette année le Grand Chelem calendaire, exploit que seul l'Australien Rod Laver a réalisé dans l'ère Open. Il lui avait échappé en 2015, la faute au Suisse Stan Wawrinka, qui lui avait fermé la porte en finale vers un succès sur l'ocre de Roland-Garros.

Premier rendez-vous à partir du 18 janvier en Australie, où il sera dans son «jardin». Il y a décroché cinq sacres, dont son premier Grand Chelem en 2008.

Pour Nadal, la finale représentait un test, après avoir battu tout au long de la semaine des joueurs de seconde zone (aucun de ses adversaires n'étaient mieux classés que 66e).

Il devra encore progresser pour espérer quelque chose à Melbourne, lui qui a connu une saison 2015 sans titre majeur.

Le triomphe d'Azarenka

La Bélarusse Victoria Azarenka, numéro 22 mondiale, n'a laissé que quatre jeux à l'Allemande Angelique Kerber, 10e mondiale, qu'elle a battue 6-3 et 6-1 samedi en finale du tournoi WTA de Brisbane pour s'adjuger son 18e titre, deux ans et demi après le précédent.

Azarenka, qui disputait la 34e finale de sa carrière, s'est imposée à Brisbane pour la deuxième fois, sept ans après avoir remporté ce tournoi en 2009.

Kerber lui a tenu tête jusqu'à 3-3, avant de perdre neuf des 10 jeux suivants, dans une partie où elle a commis 23 fautes directes contre neuf seulement pour son adversaire.

Toujours invaincue contre Kerber en sept confrontations, la Bélarusse, minée par une blessure à un pied en 2014 qui avait provoqué sa chute au classement mondial, attendait de soulever un trophée depuis deux ans et demi, son dernier titre remontant à Cincinnati en août 2013.

De retour au sommet, l'imposante Bélarusse n'a abandonné que 13 jeux en quatre matchs et sera une sérieuse prétendante à la victoire aux Internationaux d'Australie, où elle a réussi le doublé en 2012 et 2013.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos