Le Canada affrontera l'Ukraine à l'étranger

Tennis

Eugenie Bouchard Photo Raul Arboleda / AFP


Alexandre Parent

Dernière mise à jour: 13-02-2013 | 15h34

La formation canadienne de la Fed Cup se mesurera à l'Ukraine à l'étranger, les 20 et 21 avril prochain, lors d'une rencontre de barrage du deuxième Groupe mondial.

Aussi sur Canoe.ca
Aussi sur Canoe.ca:
Wozniak vise un retour à la mi-mars

Sur Le Journal de Montréal:
Coupe Davis à Vancouver?

Federer gagne

Le tirage au sort a eu lieu mercredi. La ville qui accueillera l'événement ainsi que la surface sur laquelle se joueront les matchs n'ont toujours pas été sélectionnées.

Le Canada, 21e nation au classement de la Fed Cup, vient tout juste de sortir vainqueur du Groupe I de la zone des Amériques. Le pays avait tout d'abord vaincu le Pérou, le Venezuela et la Colombie dans un tournoi à la ronde avant de défaire le Brésil et ainsi se donner une chance d'accéder au deuxième Groupe mondial.

«Pour un capitaine, c'est le dénouement idéal, a affirmé Sylvain Bruneau, capitaine de la formation unifoliée de la Fed Cup. Les filles ont très bien travaillé sur le terrain. On s'attendait à ce que ce soit difficile contre la Colombie et le Brésil et ça l'a été.»

Les Québécoises Eugenie Bouchard (138e) et Stéphanie Dubois (149e) ainsi que les Ontariennes Sharon Fichman (137e) et Gabriela Dabrowski (290e) ont fait partie de l'équipe unifoliée. La meilleure joueuse canadienne, Aleksandra Wozniak, 48e au classement de la WTA, n'a pu y prendre part en raison d'une blessure à l'épaule qu'elle traîne depuis septembre dernier.

«Eugenie (Bouchard) n'avait joué qu'une seule fois en Fed Cup en Slovénie il y a deux ans et elle nous avait surpris, a continué Bruneau. Et cette année elle avait la pression d'être la joueuse numéro un, surtout après la défaite de Sharon (NDLR : Fichman, dans la rencontre finale contre le Brésil). Elle a répondu à l'appel comme une joueuse d'expérience.»

De son côté, l'Ukraine, 14e force mondiale, a baissé pavillon, 3-1, face à l'Espagne dans un duel du deuxième Groupe mondial. La formation était composée de Lesia Tsurenko (71e), Elina Svitolina (102e), Yuliya Beygelzimer (164e) et Olga Savchuk (206e). Svitolina, âgée de 18 ans, est la joueuse qu'Eugenie Bouchard a vaincue en finale du tournoi junior de Wimbledon, en juillet dernier.

«On aurait mieux aimé jouer à la maison, mais nous irons finalement en Ukraine, a souligné Bruneau. [...] Sur papier, elle était toutefois peut-être l'équipe à jouer (NDLR : le Canada aurait pu également rencontre la Belgique, la France ou la Grande-Bretagne). Elle est une bonne formation qui a de la profondeur et qui pourrait se comparer à nous d'un point de vue du niveau de jeu.

«Ce sont des joueuses assez complètes qui peuvent jouer sur toutes les surfaces, donc c'est pour ça que je suis un peu incertain, a analysé Bruneau. Il n'y a pas de joueuse spécialiste de la terre battue, par exemple, ou de surface dure. Toutefois, ce sont des filles qui montent. Donc il faut se méfier.»

La composition des deux équipes sera annoncée dans quelques semaines.

Une victoire face à l'Ukraine permettrait au Canada de réintégrer le deuxième Groupe mondial. La dernière apparition du pays à ce stade de la compétition par équipe était en février 2011, alors qu'il avait été défait par la Serbie, à Novi Sad.


Vidéos

Photos