Marino frustrée

Internationaux

Rebecca Marino souhaitait offrir une performance plus encourageante. AFP Photo


Mylène Richard

À son premier tournoi du Grand Chelem depuis un an, Rebecca Marino ne l'a pas eu facile face à la 32e joueuse au monde, la Chinoise Shuai Peng. Elle a rapidement pris le chemin des douches après s'être inclinée en deux manches de 6-3 et 6-0, mardi, au premier tour des Internationaux d'Australie.

Aussi sur Canoe.ca

«Je n'ai pas joué pas comme je l'aurais aimé, a avoué la Canadienne lors d'une conférence téléphonique. Mon niveau de jeu n'est pas celui qu'il a déjà été. Je suis rouillée. [...] Je vais utiliser ce match comme une expérience que je vais garder dans ma petite poche arrière et je vais tenter de mieux faire la prochaine fois.»

Marino, qui occupe le 426e rang du classement de la WTA après s'être absentée du circuit professionnel pendant plus de sept mois, a vu son service être brisé à quatre reprises, en plus de commettre 23 fautes directes.

«C'est frustrant quand je compare mon jeu d'aujourd'hui à celui de l'époque où j'étais au sommet de ma forme, a déclaré celle qui a déjà occupé le 38e échelon au monde en 2011. Je ne me fais pas d'illusions, je suis loin d'être revenue à ce niveau. Je connais les sensations quand je joue bien et c'est frustrant de ne pas les retrouver. Mais, je ne dois pas vivre dans le passé et je n'ai pas de regret.»

Une longue pause

La Britanno-Colombienne a obtenu sa place au tableau principal à Melbourne à la suite du forfait de la Blainvilloise Aleksandra Wozniak, blessée à une épaule, et en raison de son classement protégé (114e au monde), après avoir pris une longue pause afin de se reposer et se ressourcer.

«Je peux définitivement voir un changement depuis cette pause, a-elle analysé. Ce fut bénéfique pour moi en tant que personne et non pas seulement comme joueuse de tennis. Je suis plus heureuse et en meilleure santé. Ce fut une bonne décision.

«J'essaie de garder un équilibre dans ma vie et de ne pas perdre de vue mes valeurs. C'est certain que le tennis fait toujours partie de mes priorités, mais j'essaie de profiter de chaque instant.»

Absente de la Fed Cup

Après un passage éclair aux Internationaux d'Australie, Marino retournera à Vancouver, où elle reprendra l'entraînement, non sans avoir pris le temps d'abord de profiter des plages de Melbourne.

«Je dois disputer beaucoup de matchs, alors je vais peut-être participer à des tournois de l'ITF [Fédération internationale de tennis] pour amasser quelques points et améliorer mon rang, a-t-elle avancé. J'espère ainsi me qualifier pour les tournois d'Indian Wells et Miami en mars.»

Toutefois, l'athlète de 22 ans ne participera pas aux rencontres de la Fed Cup, qui auront lieu du 6 au 9 février en Colombie.

«J'ai parlé hier [mardi heure de Melbourne] avec le capitaine Sylvain Bruneau et je suis pleinement en accord avec sa décision. Je vais plutôt prendre part à des tournois sur surface dure pour retrouver mon rythme, alors que la Fed Cup sera disputée sur la terre battue. Aussi, je suis rouillée et je sais que le calibre sera relevé. J'espère que l'équipe connaître du succès.»

Top 100

Mario ne s'en cache pas : elle veut revenir parmi les meilleures joueuses au monde et avec moins de pression sur ses épaules, elle est convaincue d'y parvenir.

«Au cours de la prochaine saison, j'aimerais réintégrer le top 100. Je sais que ça semble énorme comme objectif, mais je pense que c'est possible. De plus, ça va m'aider à retrouver la motivation.»


Vidéos

Photos