Aleksandra Wozniak, joueuse par excellence au Canada

Tennis

Aleksandra Wozniak Photo: Daniel Mallard / Agence QMI / Archives


Alexandre Parent

Dernière mise à jour: 13-12-2012 | 16h33

La Québécoise Aleksandra Wozniak a reçu le titre de joueuse par excellence au Canada, jeudi.

Il s’agit d’un cinquième honneur de la sorte pour la Blainvilloise.

«Je suis extrêmement honorée et suis reconnaissante envers Tennis Canada, a commenté Wozniak lors d’une entrevue téléphonique à l’Agence QMI. J’ai connu une grande saison cette année, notamment en atteignant les quarts de finale à la Coupe Rogers de Montréal et en participant aux Jeux olympiques de Londres. C’est un privilège pour moi.»

Après avoir été ennuyée par des blessures au cours des deux dernières années, Wozniak a retrouvé la forme en participant, notamment, à trois quarts de finale de compétitions de la WTA, à Dallas, Budapest et Montréal. Elle est devenue la première représentante unifoliée depuis Patricia Hy-Boulais en 1992 à atteindre ce stade de la compétition canadienne et a rejoint le top 50 mondial.

Wozniak a également été nommée joueuse de simple de l’année. Son meilleur résultat lors d’un tournoi majeur cette saison a été un troisième tour à Roland-Garros, s’inclinant face à la numéro un au monde, la Bélarussienne Victoria Azarenka.

Les Olympiques avant la Coupe Rogers

Si l’année 2012 a été remplie de grands moments pour Wozniak, la Blainvilloise n’a aucune difficulté à mettre le doigt sur son plus beau souvenir de la dernière année.

«C’est définitivement lorsque j’ai remporté mon match de deuxième tour à Roland-Garros contre la Chinoise Jie Zheng, s’est rappelée la Québécoise. Cette victoire voulait dire que j’étais qualifiée pour les Olympiques. Mon rêve s’était réalisé.»

À Londres, celle qui pointe actuellement au 43e rang du classement de la WTA n’a pas mal paru, en triomphant lors de son premier match contre la Néo-Zélandaise Marina Erakovic avant de s’incliner par la suite face à l’Américaine Venus Williams.

2013, une autre grande année?

Malgré une blessure à l’épaule subie lors du dernier Challenge Bell de Québec, en septembre dernier, la Québécoise a de grandes ambitions pour 2013.

«Le grand objectif serait de pouvoir surpasser mon meilleur classement à vie (NDLR : une 21e place en 2009), a souligné Wozniak. Évidemment, pour cela je devrai travailler extrêmement fort et, surtout, rester en santé.»

Wozniak aimerait participer au premier tournoi du Grand Chelem, en Australie, mais ne sait pas encore si elle foulera les terrains du Melbourne Park.

«Mon épaule n’est pas encore à 100 % et je fais beaucoup de physiothérapie, a admis Wozniak. En fait, j’ai recommencé à frapper des balles hier (mercredi). Je vise une participation à Melbourne, mais ce ne serait pas dramatique si je manque le premier mois de la saison.»

Toutefois, si la Blainvilloise obtient à temps le feu vert des médecins, elle pourrait tout de même se rendre en Océanie pour cette première compétition majeure, et ce, sans disputer de tournois préparatoires.

Pelletier et Bouchard également honorées

La Québécoise Marie-Ève Pelletier a, de son côté, remporté le prix de joueuse de double de l’année. À sa dernière saison à plein temps sur le circuit, Pelletier a conquis six titres de double du circuit professionnel de l’ITF, ce qui porte son total à 25 au cours de sa carrière.

La joueuse de 30 ans a également atteint quatre autres finales ainsi que les demi-finales du Challenge Bell, un tournoi de la WTA disputé à Québec. Celle qui occupe le 113e rang mondial est la Canadienne la mieux classée en double.

Les prix de joueuse junior de l’année et de joueuse la plus améliorée ont été remis à la Québécoise Eugenie Bouchard. En juillet, la joueuse de 18 ans a conquis les grands honneurs du simple de l'épreuve junior de Wimbledon, devenant ainsi la première Canadienne à remporter un trophée de simple du Grand Chelem. Le lendemain, elle mettait la main sur le titre en double. Bouchard s’est hissée au deuxième rang mondial du classement junior de l’ITF.

La Québécoise a également gravi les échelons sur le circuit de la WTA, passant du 302e au 147e rang mondial, avec une pointe au 144e échelon. Elle est la cinquième plus jeune joueuse au sein du top 150 et a remporté quatre titres du circuit professionnel de l’ITF, notamment ceux du Challenger de Granby et du Challenger Tevlin, à Toronto. En août, elle a pris part à son premier quart de finale de la WTA à Washington, avant d’atteindre le deuxième tour de la Coupe Rogers à Montréal, éliminant l’ex-numéro 11 Shahar Peer avant de s’incliner face à la championne 2011 de Roland-Garros, Li Na.


Vidéos

Photos