Filip Peliwo est honoré par l'ITF

Tennis

Filip Peliwo Photo Dan Istitene / AFP


Alexandre Parent

Dernière mise à jour: 11-12-2012 | 13h38

Le jeune Canadien de 18 ans Filip Peliwo a reçu le titre de «Champion du monde» dans la catégorie junior de la part de la Fédération internationale de tennis (ITF), mardi.

Peliwo a connu une saison 2012 sans précédent en atteignant la finale en simple des quatre tournois du Grand Chelem chez les juniors, triomphant à Wimbledon et aux Internationaux des États-Unis. Le dernier joueur à avoir participé à l'ultime rencontre de toutes les compétitions majeures chez les juniors en une année a été l'Australien Mark Kratzmann en 1984.

Aussi sur Canoe.ca
Sur Le Journal de Montréal:
Le retour de Nadal

«C'est tout un honneur, s'est exclamé d'entrée de jeu Peliwo à l'Agence QMI après un entraînement en compagnie de Peter Polansky au Centre national d'entraînement à Montréal. Je m'en attendais peut-être un peu, puisqu'en raison de ma performance dans les tournois du Grand Chelem, il aurait probablement fallu que le numéro 2 remporte toutes les autres compétitions auxquelles il a participé. Mais, tout ça est incroyable et je suis très fier»

L'athlète de Vancouver a terminé l'année au premier rang du classement junior de l'ITF et est le deuxième représentant de l'unifolié à être décoré de cette distinction après Daniel Nestor en double en 2002 (avec le Bahamien Mark Knowles) et 2008 (avec le Serbe Nenad Zimonjic).

Une année de transition

Sa carrière junior étant maintenant terminée, Peliwo se concentrera à grimper les échelons au classement de l'ATP en participant à des tournois de catégorie Futures et Challenger.

«J'aimerais me retrouver autour du 250e ou du 300e échelon à la fin de l'année, a admis le jeune homme qui pointe actuellement au 522e rang mondial. Toutefois, je sais que ça ne sera pas facile.»

Avec une année 2012 remplie de succès, Peliwo pourrait devoir assumer un surplus de pression sur ses épaules. Le Britanno-Colombien ne voit toutefois pas les choses de cette manière.

«Peut-être que la pression sera un peu plus forte, mais je pense plutôt que le niveau de support [que je recevrai] sera plus élevé que la pression, a philosophé celui qui aura 19 ans en février. Ce n'est pas un plan à court terme. Mais ça ne change rien à mon objectif d'être numéro un mondial au monde.»

Si la transition des juniors aux professionnels risque d'être plutôt ardue, Peliwo peut toujours compter sur les conseils des autres joueurs canadiens, dont Milos Raonic. «J'irai à Vancouver pendant la Coupe Davis pour servir de partenaire d'entraînement, a souligné Peliwo. C'est une bonne expérience, puisque les gars me donnent beaucoup de conseils.

«De plus, ça permet d'améliorer mon jeu. Si je suis capable de retourner les services de Milos, je peux retourner n'importe quel service de n'importe quel joueur.»

Djokovic et Williams également honorés

Le Serbe Novak Djokovic, pour la deuxième année consécutive, et l'Américaine Serena Williams ont également obtenu les titres de «Champion du monde», en simple. Djokovic, actuel numéro un mondial, a triomphé en début d'année lors des Internationaux d'Australie et du Championnat de fin de saison, à Londres, en novembre. De son côté, Williams, troisième au classement de la WTA, s'est imposée à Wimbledon et aux Internationaux des États-Unis en plus de mettre la main sur l'or olympique, à Londres.

En double, l'honneur a été décerné aux Américains Bob et Mike Bryan ainsi qu'aux Italiennes Sara Errani et Roberta Vinci. L'Américaine Taylor Townsend a été l'autre récipiendaire chez les juniors tandis que le Français Stéphane Houdet et la Néerlandaise Esther Vergeer ont été décorés en tennis en fauteuil roulant. Il s'agit d'un 13e titre consécutif pour Vergeer qui est sur une séquence incroyable de 470 matchs sans défaite.

Une soirée sera tenue le 4 juin prochain, à Paris, pendant Roland-Garros, pour honorer tous les gagnants.

«J'ai déjà rencontré Roger Federer [lors du banquet des champions du dernier Wimbledon] et Djokovic lors de la Coupe Rogers en 2011, a souligné Peliwo. Nous avions pris des photos et tout. Mais ce sera toute une expérience de pouvoir rencontrer ces champions.»



Vidéos

Photos